Remise du rapport d’Edouard Couty, médiateur national, sur le CHU de Grenoble à Agnès Buzin

A la suite de la remise du rapport d’Edouard Couty, médiateur national, sur le CHU de Grenoble, Agnès Buzyn demande à ses dirigeants d’élaborer sous un mois un plan d’action pour rétablir un climat interne serein et des relations de travail de qualité.

La ministre a confirmé le principe selon lequel, dans les situations avérées de harcèlement au travail, les établissements perdraient le bénéfice du poste occupé par la victime nommée dans un autre établissement.

A la suite du suicide d’un médecin sur son lieu de travail en novembre 2017, Agnès Buzyn avait confié à au médiateur national Edouard Couty la mission d’établir un diagnostic sur la situation de cet établissement et sur la nature des difficultés rencontrées dans différents services de l’hôpital. E. Couty après plusieurs auditions sur place, a remis à la ministre son rapport en décembre 2017.

Conformément à son engagement, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, rend public le rapport qu’elle avait demandé à Edouard Couty sur la situation au CHU de Grenoble. Elle a reçu le 5 janvier la directrice générale, le président de la commission médicale d’établissement (CME) et le doyen de la Faculté de médecine de Grenoble. Compte tenu de la dégradation des relations de travail observée dans certains services et les difficultés rencontréEs dans la gestion de plusieurs situations individuelles, elle attend des dirigeants qu’ils tiennent compte des recommandations du médiateur national dans les plus brefs délais. Un bilan des conditions de mise en œuvre de ce plan d’action sera établi par E. Couty sous trois mois.

Consulter :

pdf Le rapport d’Edouard Couty en format PDF Téléchargement (338.1 ko)
pdf La lettre de mission à Edouard Couty au format PDF Téléchargement (251.8 ko)