Améliorer l’accès aux soins « Reste à charge zéro »

Optique, audioprothèse, dentaire

Réunion de lancement de la concertation - Mardi 23 janvier 2018

Un reste à charge élevé pour les ménages dans trois secteurs qui conduit à des renoncements aux soins pour des raisons financières.

Des dépenses de santé restant à la charge des ménages importantes dans trois secteurs

La proportion des dépenses de santé directement à la charge des ménages en France est une des plus faibles parmi les pays de l’OCDE (8,3%, 77% des dépenses de santé étant prises en charge par l’assurance maladie obligatoire et 13,3% par l’assurance maladie complémentaire [1])

Toutefois, le « reste à charge » est important principalement dans 3 secteurs : optique, audioprothèse, dentaire. La part couverte par l’assurance maladie obligatoire y est plus faible que dans les autres domaines du soin ; celle des assurances complémentaire y est plus importante, voire majoritaire, mais leur capacité à structurer le marché, notamment par le biais des réseaux de soins, est variable et porte essentiellement sur l’optique. Dans ces trois secteurs, les prix sont fixés librement et déconnectés des tarifs de remboursement.

Consulter :

pdf Dossier de presse - Améliorer l’accès aux soins « Reste à charge zéro (...) Téléchargement (349.7 ko)

[1Rapport de la commission des comptes de la santé- 2017