Discours de Pascale Boistard - Silver Night aux Folies Bergère

« Changer le regard sur le vieillissement de la population »
Seul le prononcé fait foi

Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie pour cette invitation à participer à la 8ème édition de la Silver Night.

Par cette soirée, vous mettez en avant toutes celles et ceux qui, avec professionnalisme et passion, œuvrent pour que le vieillissement de nos aînés s’effectue dans les meilleures conditions.

Et vous montrez, à travers cet événement, que l’on peut traiter de sujets qui nous engagent et redessinent nos sociétés, sans être triste pour autant.

Vous avez raison. Car le sujet du vieillissement et du bien vieillir est un défi majeur pour nos sociétés.

En France, vous le savez, les personnes âgées de 60 ans et plus sont au nombre de 15 millions. Elles seront 20 millions en 2030 et près de 24 millions en 2060. Les personnes de plus de 85 ans sont 1,4 million. Elles seront près de 5 millions en 2060.

Autant dire que nous ne devons pas minimiser ce changement.

Face à cette réalité, nous avons des responsabilités, chacun à notre niveau. L’allongement de la vie nous oblige à repenser et inventer de nouvelles exigences de solidarité.

En tant que Secrétaire d’État aux personnes âgées, je suis consciente du formidable défi auquel le Gouvernement doit répondre. Prendre ses responsabilités, c’est anticiper, à la fois les changements imminents, et ceux plus lointains. C’est aussi mettre en œuvre des politiques qui répondent à ces bouleversements.

La loi d’adaptation de la société au vieillissement, que nous avons adoptée fin décembre 2015, est la réponse du gouvernement. Suite à des larges concertations avec tous les acteurs concernés, nous avons voulu un texte ambitieux et qui tienne compte de l’humain.

Cette loi, nous la mettons en œuvre car, vous n’êtes pas sans savoir qu’un grand nombre de textes et de décrets ont déjà été signés. Par ailleurs, je tiens à redire ici une chose importante : nous avons voulu que cette loi ait les moyens de ses ambitions. C’est pourquoi toutes les mesures prises sont financées.

La silver économie, qui nous réunit ce soir, est une des réponses aux besoins de nos aînés.

En tant qu’entreprises, starts up, associations, vous avez votre rôle à jouer. Un rôle de premier plan.

Le développement de cette économie créera certes de l’emploi et développera de nouveaux domaines, de nouvelles compétences, et de nouveaux métiers. Mais ses acteurs doivent surtout ne pas oublier cette valeur fondamentale, à mettre au centre : celle de l’humain.

Ce bouleversement démographique auquel nous sommes confrontés doit nous donner les moyens d’inventer.

Inventer de nouveaux modes de vie, de nouveaux modes de gouvernance, de nouveaux modes de soins. Car, que nous disent la plupart des personnes âgées ? Aussi longtemps que cela leur est possible, elles désirent vivre chez elles. Entourées, certes, mais chez elles. De cela nous devons évidemment tenir compte. Mais pas seulement. Pour permettre à la grande majorité de rester autonomes, nous devons également penser le vieillissement. Et aider, autant que faire se peut, à ce que l’autonomie soit la plus longue possible.

Etre autonome, ce n’est pas seulement pouvoir vivre chez soi. Etre autonome, c’est aussi bénéficier de prises en charges, de nouveaux services, et de nouveaux équipements qui facilitent cela.

La Silver économie peut largement y contribuer. Ce soir, vous prouvez que de nombreux domaines appellent des réponses innovantes, au service du plus grand nombre. A travers les 15 catégories de trophées, vous faites comprendre qu’aucune question n’est oubliée. De la démarche associative à la vie en EPHAD, du domicile aux nouvelles technologies. De l’intergénérationnel aux loisirs. Des services à l’entreprenariat, vous êtes nombreux à réfléchir et à innover. C’est une excellente nouvelle.

Vous le savez, le gouvernement est en soutien à la constitution de la filière de la Silver économie. Car l’ambition, que nous partageons, je l’espère, est bien de structurer une industrie de pointe du vieillissement en France.

Pour cela, le gouvernement a dégagé 5 axes forts :

  • Créer les conditions d’émergence d’un grand marché de la silver économie –et lorsque je vois toutes ces entreprises et starts up réunies, je me dis que nous sommes sur le bon chemin-,
  • Favoriser le développement d’une offre compétitive,
  • Exporter nos produits et nos services,
  • Professionnaliser les acteurs,
  • Innover.

On me dit que, pour cette 8ème édition des trophées de la Silver night, il n’y a jamais eu autant de dossiers de candidatures. Et qu’en huit ans d’existence, c’est la première fois qu’autant de sociétés et entreprises participent à l’événement.

Preuve que le domaine intéresse, mais encore une fois, pas seulement d’un point de vue économique. La question du bien vieillir, qui touche à la fois aux thématiques humaines, politiques, philosophiques et économiques, est une formidable opportunité, pour nous tous, de repenser notre société. Dans ses liens, dans son fonctionnement. Et, plus généralement, dans la place qu’elle accorde aux personnes les plus fragiles.

Car c’est l’affaire de tous. Il est donc important de se mettre à la place de celles et de ceux qui vieillissent et de celles et de ceux qui les accompagnent. Afin de comprendre au mieux les besoins qui sont les leurs. La République du respect : c’est cela que nous voulons promouvoir. Avec vous, avec toutes celles et ceux qui s’en sentent le courage ! Vous le voyez, le gouvernement crée les conditions de réussite. Mais cette réussite ne pourra se réaliser qu’avec la mobilisation forte de chacun.

Vous, êtes les représentants de la silver économie et du bien vieillir. Attachés à la fois à une croissance saine et durable pour vos sociétés et à une vision humaine de ces questions.

C’est d’ailleurs peut-être la première fois que sont associées deux notions que l’on opposait, jusque-là. Vieillissement et innovation ne sont plus deux réalités contradictoires. Et c’est heureux. Car envisager la créativité et la modernité comme moteurs de changement au service des personnes âgées va faire progresser toute la société.

Mesdames et Messieurs, vous et moi travaillons pour les seniors d’aujourd’hui, et les personnes âgées de demain.

Mesdames et Messieurs, vous pouvez compter sur mon engagement personnel, ainsi que sur celui du gouvernement. Dans le respect de la dignité et de la liberté des personnes âgées. Je suis sûre que la Silver économie peut également y contribuer.

Vous pouvez compter sur nous, également, pour vous aider à faire de la Silver économie à la française une référence, en termes de qualité, tant humaine que d’un point de vue de l’innovation. Nous avons d’ailleurs commencé ce travail international, via des partenariats qui se mettent en place, notamment avec la Chine.

Je ne ferai pas plus long, car vous devez être impatients, j’imagine, de découvrir ce nouveau palmarès des Trophées.

Alors sans plus attendre, je vous souhaite une belle soirée.

Je vous remercie.

pdf Télécharger le discours au format PDF Téléchargement (57.7 ko)