Engagement de développement de l’emploi et des compétences pour les métiers de l’autonomie 2014-2017

Résultats d’une démarche partenariale innovante

Le ministère du Travail (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle, DGEFP) et le ministère des Solidarités et de la Santé (Direction générale de la cohésion sociale, DGCS) ont mené une démarche conjointe et innovante dans le cadre de l’engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC) pour les métiers de l’autonomie lancée en mars 2014 et qui vient d’être évaluée fin 2017.

Face aux forts enjeux en termes d’emplois et de compétences du secteur médico-social, l’État a en effet souhaité initier un exercice nouveau pour ce secteur, en contractualisant avec les partenaires sociaux des cinq branches professionnelles et leurs quatre organismes paritaires finançant la formation professionnelle des salariés (UNIFORMATION, UNIFAF, ACTALIANS, AGEFOS-PME).

Télécharger le document de synthèse Engagement de développement de l’emploi et des compétences pour les métiers de l’autonomie 2014-2017

L’État a mobilisé plus de 1 million d’euros pour ce projet auquel s’ajoutent 2,5 millions d’euros de crédits des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) du secteur.
Cette démarche a permis d’expérimenter une vingtaine d’actions pour répondre aux besoins des employeurs et des salariés qui accompagnent au quotidien des personnes âgées dépendantes et des personnes handicapées, sur les volets suivants :
- accompagnement aux fonctions ressources humaines et de management ;
- soutien aux fonctions intermédiaires et à la professionnalisation et, également de façon transversale, à l’amélioration de l’attractivité et de la mixité de ces métiers.

Ces actions ont notamment pris la forme :
- de missions de conseil et d’appui aux structures ;
- de mise au point d’outils d’aide à la décision pour réaliser des pré-diagnostics de la politique RH et de la politique de prévention ;
- de développements d’ingénieries de formation complémentaire pour renforcer les compétences des professionnels dans l’exercice de leurs fonctions ;
- de soutien à la professionnalisation avec le renforcement du dispositif d’accompagnement à la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Cet EDEC a mis en lien des acteurs du secteur de l’autonomie et développé des effets encourageants pour les salariés et les employeurs qu’il convient de démultiplier.