Educateur de jeunes enfants (EJE)

JPEG - 9.7 ko

L’éducateur de jeunes enfants (EJE) intervient auprès d’enfants âgés de O à 7 ans, en relation avec leurs parents. Il les accompagne dans leur apprentissage de l’autonomie, de la vie sociale… Son rôle consiste à stimuler leurs potentialités intellectuelles, affectives et artistiques à travers des activités ludiques et éducatives.

JPEG - 18.6 ko
missions de l’EJE

Il accompagne l’épanouissement de l’enfant

L’EJE » tient compte du milieu familial de l’enfant, dans ses dimensions sociales et culturelles. Il est attentif aux problèmes de santé ou de comportement rencontrés chez les petits et contribue à en prévenir l’apparition.

À partir d’un projet pédagogique l’EJE amène les enfants à pratiquer divers es activités (peinture, danse, musique…). Il mobilise leurs sens pour favoriser leur expression ver­bale et non verbale. Il leur apprend aussi à vivre en société, étape préalable à une scolarité réussie.

Quels sont les employeurs ?

Les communes et les associations sont les principaux employeurs d’éducateurs de jeunes enfants

Où s’exerce le métier ?

On compte aujourd’hui plus de 16 000 éducateurs de jeunes enfants dont 50 % environ exercent dans les structures d’accueil de la petite enfance telles que les crèches collectives ou familiales, les jardins d’enfants, les haltes -garderies.

Les éducateurs de jeunes enfants trouvent aussi leur place dans les hôpitaux et les établissements ou services qui accueillent des enfants handicapés ou qui connaissent des difficultés sociales (foyers de l’enfance, maisons maternelles, centres d’action médico-sociale précoce).
Les ludothèques, les bibliothèques, les centres de loisirs maternels réclament aussi de plus en plus ces professionnels

Quels sont les débouchés ?

La fonction publique territoriale offre les principaux débouchés puisque plus de 60 % des EJE exercent dans le cadre communal

Quelles sont les possibilités d’évolution de carrière ?

Avec quelques années d’expérience, l’éducateur de jeunes enfants peut diriger une halte-garderie, une crèche ou un jardin d’enfants.

Les EJE peuvent aussi poursuivre une formation supérieure pour préparer :

JPEG - 22.8 ko
Aptitudes pour s’engager dans la formation
  • le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale (CAFERUIS)
  • le diplôme d’État d’ingénierie sociale (DEIS)
  • le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de chef de service d’intervention sociale, (CAFDES)

La formation

Pour suivre la formation préparant au DEEJE, le candidat doit être titulaire au choix :

  • du baccalauréat
  • de l’un des examens spéciaux d’entrée dans les universités ou d’un titre admis en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études dans les universités
  • d’un diplôme de travail social ou du secteur paramédical au moins de niveau IV
  • du diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture, du certificat d’aptitude professionnelle « petite enfance », du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique, ou du diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale et avoir exercé pendant 3 ans dans le champ de la petite enfance.

Dans tous les cas, les candidats devront se présenter aux épreuves d’admission organisées par chaque établissement de formation.

JPEG - 26.7 ko
vae

Pour en savoir plus :