Missions du HCTS

Définition adoptée par le Haut Conseil du travail social le 23 février 2017

(rapport du HCTS adopté le 23 février 2017 par la commission permanente du HCTS)

Le travail social vise à permettre l’accès des personnes à l’ensemble des droits fondamentaux, à faciliter leur inclusion sociale et à exercer une pleine citoyenneté. Dans un but d’émancipation, d’accès à l’autonomie, de protection et de participation des personnes, le travail social contribue à promouvoir, par des approches individuelles et collectives, le changement social, le développement social et la cohésion de la société. Il participe au développement des capacités des personnes à agir pour elles-mêmes et dans leur environnement.Retour ligne automatique
Le travail social s’exerce dans le cadre des principes de solidarité, de justice sociale et prend en considération la diversité des personnes bénéficiant d’un accompagnement social.

A cette fin, le travail social regroupe un ensemble de pratiques professionnelles qui s’inscrit dans un champ pluridisciplinaire et interdisciplinaire. Il s’appuie sur des principes éthiques et déontologiques, sur des savoirs universitaires en sciences sociales et humaines, sur les savoirs pratiques et théoriques des professionnels du travail social et les savoirs issus de l’expérience des personnes bénéficiant d’un accompagnement social, celles-ci étant associées à la construction des réponses à leurs besoins. Il se fonde sur la relation entre le professionnel du travail social et la personne accompagnée, dans le respect de la dignité de cette dernière.

Adoption de la définition du travail social dans le code de l’action sociale et de la famille (décret n°2017-877 du 6 mai 2017)

Les missions du HCTS

Le Haut Conseil du travail social est une instance interministérielle placée auprès du ministre chargé des affaires sociales. Il a 3 missions :

  • Assister le ministre chargé des affaires sociales de ses avis sur toutes les questions qui concernent le travail social et le développement social
  • Élaborer des éléments de doctrine en matière d’éthique et de déontologie du travail social, et de diffusion des bonnes pratiques professionnelles
  • Formuler des recommandations et des avis concernant les évolutions à apporter aux pratiques professionnelles

À cet effet, le HCTS réalise des travaux d’observation, d’évaluation et de recherche sur le travail social.

Le Haut Conseil du travail social peut être consulté par le Premier ministre et le ministre chargé des affaires sociales sur les projets de textes législatifs et réglementaires ainsi que les programmes d’actions ayant une incidence sur le travail social. Il peut être consulté par les ministres sur toute question en lien avec le travail social dans les domaines qui relèvent de leur compétence.

Le HCTS élabore et met en œuvre une stratégie de communication des connaissances établies en matière de travail social.

Sans préjudice des missions confiées au Commissariat général à la stratégie et à la prospective (France stratégie), le Haut Conseil du travail social réunit annuellement les président.e.s des instances ayant un lien avec le travail social dont la liste est fixée par arrêté du ministre chargé des affaires sociales et leur communique le résultat de ses travaux.