Plan d’action en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires

Mission interministérielle en vue de l ’élaboration d’un plan d’action en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires par la Professeure Pascale Pradat-Diehl, chef de service de médecine physique et de réadaptation à l’hôpital de la Salpêtrière.

C’est à la demande du Premier Ministre, que doit être élaboré un plan d’action gouvernemental en faveur des traumatisés crâniens et des blessés médullaires.

Une lettre de mission cosignée par les Ministères de la Santé et des Sports, du Travail, de la Solidarité et de la fonction Publique, de la Famille et de la Solidarité, a été délivrée à la Professeure Pascale Pradat-Diehl, Chef de service, à l’Hôpital de la Salpêtrière, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, assistée de André Aoun, Conseiller Général des Etablissements de Santé à l’Inspection Générale des Affaires Sociales, à l’effet d’animer un groupe de réflexion pour établir un état des lieux et formuler des recommandations en vue de l’élaboration du plan d’action

La lettre de mission fournit la composition du groupe de travail à mettre en place et invite à associer largement au travers des auditions, représentants d’usagers et d’administrations concernées, professionnels de santé et de la prise en charge sociale et médico-sociale.

La lettre précise l’objet du plan : améliorer la continuité de la prise en charge des patients entre les secteurs sanitaire, médico-social et social.

A cet effet, les objectifs assignés sont les suivants :
- évaluer la qualité de la prise en charge actuelle des patients en phase aiguë et en phase de rééducation au sein du système de santé ;
- optimiser la fluidité de la prise en charge du patient entre les secteurs sanitaire et médicosocial ;
- améliorer la continuité de la prise en charge dans le secteur médico-social ;
- mettre en place un accompagnement médico-social adapté pour la prise en charge du handicap.
Conformément à la demande du Premier Ministre et à la lettre de mission, un rapport d’étape a été établi et remis aux ministres le 13 juillet 2010, qui expose à partir d’un diagnostic partagé de la prise en charge actuelle, les orientations qui servent de base aux propositions opérationnelles permettant d’atteindre les objectifs assignés.

Pour objectiver les observations des membres du groupe, une enquête a été lancée avec l’aide de la Direction Générale de l’Offre de Soins auprès des Agences Régionales de Santé. Leur collaboration a été précieuse ; qu’elles en soient ici vivement remerciées.

Les mêmes remerciements s’adressent aux services de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie, partie prenante aux travaux du groupe, qui ont effectué l’analyse des données ’accueil des traumatisés crâniens et des blessés médullaires dans les structures médico-sociales.
Enfin, les personnalités sollicitées pour être auditionnées ont manifesté une remarquable disponibilité. Elles ont apporté au groupe de travail des éléments de connaissance de grande valeur et leurs contributions ont alimenté un débat et une réflexion particulièrement riches. Qu’elles reçoivent l’expression de toute notre gratitude.

Le rapport définitif, enrichi des éléments d’informations sur les structures de prise en charge et les moyens d’accompagnement disponibles dans les régions, développe les recommandations qui pourront être reprises et précisées dans le plan d’action.