Attractivité de l’exercice médical à l’hôpital public

Le monde de la santé est en mutation rapide. L’hôpital public en restera à l’avenir un acteur majeur, notamment pour prendre en charge les maladies liées au vieillissement. La concurrence joue à plein pour le recrutement des médecins hospitaliers. Une politique d’attractivité doit répondre aux attentes des praticiens se destinant au service public hospitalier : qualité de l’outil de travail, travail en équipe, autonomie professionnelle, équité de traitement, attachement au service public.

La mission, au vu des travaux nombreux déjà réalisés sur le sujet et au gré des auditions et des tables-rondes qu’elle a organisé, a acquis la conviction qu’il n’existait pas de « remède miracle » pour restaurer l’attractivité de l’exercice médical à l’hôpital public. Elle formule donc un ensemble de préconisations, adressées aussi bien aux pouvoirs publics qu’aux établissements, visant à donner envie aux jeunes praticiens d’exercer à l’hôpital public et aux moins jeunes d’y rester.

pdf Le rapport "L’attractivité de l’exercice médical à l’hôpital public : 57 (...) Téléchargement (4.4 Mo)