Rapport sur la surveillance et la promotion du bon usage du médicament en France

En février dernier, l’utilisation prédominante des pilules de 3ème et 4ème génération en première intention a montré la nécessité de mieux suivre les comportements collectifs de prescription et d’aider les professionnels à la juste prescription.

Le ministère en charge de la santé avait donc confié une mission aux deux experts, pour mettre en œuvre une méthode d’analyse continue des prescriptions collectives et promouvoir le bon usage des médicaments.

Le rapport remis ce jour propose notamment :

- la création d’une structure regroupant et analysant l’ensemble des données de santé sur l’utilisation des médicaments et produits de santé,

- la mise en place de programmes de surveillance ciblés,

- une meilleure information des professionnels de santé et du grand public au travers d’un portail d’information unique dédié.

Ces propositions seront attentivement analysées conjointement avec celles du rapport remis par Jean-Yves GRALL, directeur général de la Santé (DGS), sur le système des vigilances, et de celui attendu prochainement sur l’accès aux données de santé.