Le réseau des conseillers pour les affaires sociales en poste à l’étranger

Sous l’autorité du secrétaire général, la DAEI assure le pilotage et l’animation du réseau des conseillers pour les affaires sociales (CAS) placés auprès de plusieurs de nos ambassades, bilatérales ou multilatérales.

Un réseau spécifique implanté sur 14 sites en 2014

6 postes multilatéraux :

  • 3 postes à Bruxelles auprès de la Représentation permanente de la France pour l’Union européenne (RPFUE) ;
  • 2 postes à Genève à la Mission permanente de la France auprès des Nations-Unies, l’un relatif aux questions « Travail » et l’autre aux questions « Santé » ;
  • 1 poste à New-York à la Mission permanente de la France auprès des Nations-Unies.

6 postes bilatéraux en Europe et aux États-Unis :

  • 5 postes dans les pays de l’Union européenne : Berlin, Londres, Madrid, Rome, Stockholm
  • 1 aux États-Unis : Washington.

5 postes bilatéraux dans le reste du monde :

Pékin, Moscou, Brasilia, New Delhi, Rabat.

Un socle de missions communes …

  • faire parvenir aux autorités françaises toute information ou analyse sur l’évolution de la situation sociale et sanitaire dans leur sphère de compétence ;
  • répondre aux enquêtes, saisines et questionnaires de comparatifs internationaux émanant notamment des cabinets des ministères sociaux, des directions d’administration centrale et des corps d’inspection et de contrôle (Inspection générale des affaires sociales, parlementaires, Cour des Comptes…) ;
  • entretenir des contacts permanents avec les acteurs de la vie sociale, publics et privés, et promouvoir auprès d’eux les réalisations et points de vue français ;
  • participer à l’organisation des missions officielles françaises auprès de nos partenaires.

…des missions propres aux CAS des postes multilatéraux …

  • exercer une responsabilité directe et de première ligne dans les négociations menées dans le cadre des instances européennes ou internationales concernées et défendre les positions françaises, arrêtées dans un cadre interministériel ;
  • promouvoir les intérêts français et mener des actions d’information et de sensibilisation auprès de ces instances multilatérales, aux niveaux politiques ou techniques.

… des missions propres aux CAS des postes bilatéraux (Europe et International)

  • contribuer à la conclusion et au suivi des accords bilatéraux (accords-cadre ou thématiques spécifiques), entre la France et les pays de leur ressort, dans le domaine du travail et de l’emploi, de la santé et des affaires sociales ;
  • assurer le suivi, voire la construction et le portage, des programmes de coopération bilatérale avec ces mêmes pays, qui impliquent les ministères sociaux et, notamment, ceux conduits par ou avec les groupements d’intérêt public (GIP).