Présentation du G20

Le forum du G8 qui était à l’origine axé essentiellement sur l’ajustement des politiques économiques à court terme entre les pays participants, a adopté progressivement une perspective plus générale et plus structurelle en ajoutant à son ordre du jour un grand nombre de questions politiques et sociales, en particulier dans le domaine du développement durable et de la santé à l’échelle mondiale.

Le groupe a compté pendant longtemps 7 membres (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) jusqu’à ce que la Russie, présente en qualité d’observateur depuis le début des années 90, soit invitée en 1997 à officialiser sa participation. Le premier sommet à huit a eu lieu en 1998. La Russie a exercé, pour la première fois la présidence du G8 en 2006 en accueillant le sommet à Saint-Pétersbourg.

Créé en 1999, le G20 s’est formé autour des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales, en réaction aux crises financières de la fin des années 1990 et pour tenir compte du fait que les principaux pays émergents n’avaient pas été suffisamment inclus dans le débat économique mondial et sa gouvernance.

Les Sommets du G20, réunissant les Chefs d’État et de gouvernement des pays membres, sont d’institution récente et directement liés à la crise mondiale. La première réunion à ce niveau s’est tenue le 15 novembre 2008 (Washington). Elles sont ensuite devenues régulières : mars 2009 à Londres, septembre 2009 à Pittsburgh, juin 2010 à Toronto, novembre 2010 à Séoul, novembre 2011 à Cannes, juin 2012 à Los Cabos au Mexique et septembre 2013 à Saint-Pétersbourg ;

Les membres du G20, qui représentent environ 85 % de l’économie et 2/3 de la population mondiales sont outre les membres du G8, l’Argentine ; l’Australie ; le Brésil ; la Chine ; ; l’Inde ; l’Indonésie le Mexique ; l’Arabie Saoudite ; l’Afrique du Sud ; la République de Corée ; la Turquie + la Commission européenne et l’UE (représentée par sa Présidence tournante). La Présidence du G20 peut également décider d’inviter un nombre limité d’autres pays (5 en principe, dont l’Espagne qui est invité permanent) et d’organisations régionales à leurs sommets (en général, sont invitées la présidence de l’Union Africaine, du NEPAD (nouveau partenariat pour le développement en Afrique) et de l’ASEAN en 2013).

Partant à l’origine d’une approche exclusivement économique et financière, la dimension sociale de la mondialisation a progressivement été prise en compte lors des sommets.