Infections à papillomavirus humains (HPV)

Recommandations générales

La vaccination est recommandée pour toutes les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans. La vaccination est d’autant plus efficace que les jeunes filles n’ont pas encore été exposées au risque d’infection par le HPV. L’une des doses de la vaccination contre les infections à papillomavirus humains peut être coadministrée notamment avec le rappel diphtérie-tétanos-coqueluche-poliomyélite prévu entre 11 et 13 ans ou avec un vaccin contre l’hépatite B, ainsi qu’avec le vaccin contre le méningocoque de sérogroupe C dans le cadre du rattrapage vaccinal. Par ailleurs, dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination est recommandée pour les jeunes filles et jeunes femmes entre 15 et 19 ans révolus.

Le HCSP a recommandé que les jeunes filles et jeunes femmes non antérieurement vaccinées reçoivent le Gardasil 9®. Cette recommandation sera applicable dès lors que ce vaccin sera disponible et remboursé.

En l’attente, cette vaccination peut être effectuée indifféremment avec l’un ou l’autre des deux vaccins existants (Cervarix® ou Gardasil®).

Les vaccins ne sont pas interchangeables et toute vaccination initiée avec l’un d’eux doit être menée à son terme avec le même vaccin.

Recommandations particulières

Pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH), la vaccination HPV par Gardasil® est recommandée jusqu’à l’âge de 26 ans. Le vaccin peut être proposé dans les Cegidd ainsi que dans les centres publics de vaccination afin de permettre un accès gratuit à la vaccination. L’utilisation du vaccin Gardasil 9® est également recommandé dans cette indication. Cf. rapport du HCSP du 2 février 2016

Recommandations pour les personnes immunodéprimées ou aspléniques

Cf. rapport du HCSP du 7 novembre 2014. L’utilisation du vaccin Gardasil9® est aussi recommandée dans ces indications.

Remarque

La vaccination contre les infections à papillomavirus ne se substitue pas au dépistage des lésions précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus par le frottis cervico-utérin, y compris chez les femmes vaccinées, mais vient renforcer les mesures de prévention. À partir de 25 ans, toutes les jeunes femmes vaccinées ou non vaccinées doivent continuer à bénéficier du dépistage selon les recommandations en vigueur1.

Schéma vaccinal



  • Vaccin quadrivalent (Gardasil®) : : Vaccination initiée :
    • entre 11 et 13 ans révolus : deux doses espacées de 6 mois.
    • entre 14 et 19 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.
    • pour les hommes (HSH) jusqu’à 26 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.



  • Vaccin bivalent : (Cervarix®) : Vaccination initiée :
    • entre 11 et 14 ans révolus : deux doses espacées de 6 mois.
    • entre 15 et 19 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 1 et 6 mois.



  • Vaccin nonavalent (Gardasil 9®) : Vaccination initiée :
    • entre 11 et 14 ans révolus : deux doses espacées de 6 à 13 mois
    • entre 15 ans et 19 ans révolus : 3 doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.
    • pour les hommes (HSH) jusqu’à 26 ans révolus : trois doses administrées selon un schéma 0, 2 et 6 mois.

1Anaes 2002 / HAS 2010 : « Un frottis cervico-utérin tous les trois ans après deux frottis initiaux normaux à un an d’intervalle ».