Infections invasives à méningocoque (IIM)

Recommandations générales

La vaccination contre le méningocoque de sérogroupe C est recommandée selon le schéma suivant :

  • Chez les enfants de moins de 12 mois, de manière transitoire, en l’absence d’immunité de groupe du fait d’une couverture vaccinale insuffisante chez les enfants, adolescents et adultes jeunes : nourrissons à 5 mois avec 1 dose de vaccin méningococcique C (vaccin Neisvac®1) suivie d’une dose de rappel à l’âge de 12 mois (dans la mesure du possible avec le même vaccin). Un intervalle minimum de 6 mois sera respecté entre l’administration des 2 doses. La dose de 12 mois peut être co-administrée avec le vaccin rougeole oreillons rubéole.
  • À partir de l’âge de 12 mois et jusqu’à l’âge de 24 ans révolus, pour ceux n’ayant pas reçu de primovaccination antérieure, le schéma comporte une dose unique.

L’obtention d’une immunité de groupe par la vaccination étendue aux enfants de plus de 12 mois, adolescents et adultes jeunes est un
enjeu majeur de santé publique.

Recommandations particulières

  • Pour les personnes souffrant de déficit en fraction terminale du complément, recevant un traitement anti-C5, porteuses d’un déficit en properdine ou ayant une asplénie anatomique ou fonctionnelle et chez les personnes ayant reçu une greffe de cellules souches hématopoïétiques : la vaccination est recommandée par un vaccin tétravalent conjugué ACYW et par le vaccin contre les IIM de sérogroupe B2. Pour ces personnes, un rappel de vaccin tétravalent ACYW est recommandé tous les 5 ans.
  • Si la personne a reçu antérieurement un vaccin tétravalent polyosidique non conjugué ACYW ou un vaccin polyosidique non conjugué A+C, un délai de 3 ans est recommandé avant de la vacciner avec un vaccin tétravalent conjugué.
  • Chez les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). Le HCSP a émis en 2014 un avis renouvelé en 2016 pour une durée de 1 an, recommandant la vaccination contre le méningocoque C des personnes âgées de 25 ans et plus, HSH ou qui fréquentent les lieux de convivialité ou de rencontres gays.

Cet avis est caduc et la recommandation n’est pas reconduite compte tenu des données épidémiologiques actuelles.

Recommandations pour les personnes immunodéprimées ou aspléniques :

Rapport du HCSP du 7 novembre 2014

En milieu professionnel

La vaccination contre les IIM de sérogroupe B et de sérogroupes A, C, Y, W est recommandée chez les personnels des laboratoires de recherche travaillant spécifiquement sur le méningocoque.

Recommandations autour d’un cas d’IIM

Recommandations autour d’un cas d’IIM A, C, Y, W

La vaccination est recommandée pour les sujets contacts d’un cas d’IIM de sérogroupe A, C, Y, ou W, dans les conditions prévues par l’instruction relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoque : vaccin conjugué méningococcique3 C dès l’âge de 2 mois en cas d’IIM due au sérogroupe C ; vaccin tétravalent conjugué ACYW en cas d’IIM liée aux sérogroupes A, Y, W à partir de l’âge de 6 semaines (Nimenrix®) ou 2 ans (Menveo®).

La vaccination doit être alors réalisée au plus tard dans les dix jours après le dernier contact avec le cas index. Pour la réalisation de cette vaccination des sujets contacts d’un cas d’IIM, se reporter à l’instruction relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoque.

Recommandations dans le cadre de situations spécifiques d’IIM de sérogroupe B

La vaccination contre les IIM de sérogroupe B est recommandée pour des populations cibles dans le cadre de situations spécifiques notamment
épidémique et d’hyperendémie4. Elle n’est pas recommandée pour les sujets contacts de cas sporadiques d’IIM B en sus de la chimioprophylaxie qui représente le moyen le plus efficace de prévention des cas secondaires. Les indications de vaccination autour de cas groupés figurent dans l’instruction relative à la prophylaxie des IIM citée précédemment.

Recommandations pour les voyageurs

Cf. « Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2016 » : BEH hors série du 31 mai 2016 (prochaine publication fin du 1er semestre 2017).

Schémas vaccinaux



De manière transitoire, une vaccination à l’âge de 5 mois pour tous les nourrissons avec un rappel à l’âge de 12 mois en utilisant le vaccin Neisvac® (intervalle minimal de 6 mois entre les 2 doses).

En rattrapage une vaccination pour tous les enfants à partir de 12 mois, adolescents et adultes jeunes jusqu’à l’âge de 24 ans révolus par un vaccin méningococcique C conjugué selon un schéma à une dose.

Recommandations particulières contre les méningocoques de sérogroupe non B pour les personnes immunodéprimées ou aspléniques : cf.
rapport du HCSP du 7 novembre 2014

Recommandations autour d’un cas d’infection invasive à méningocoque de sérogroupe A, C, Y ou W :

  • Vaccins monovalent C : selon les vaccins
    • nourrissons âgés de 2 à 3 mois révolus : deux doses à au moins deux mois d’intervalle et un rappel au cours de la deuxième année de vie : Menjugate® et Neisvac® ;
    • nourrissons âgés de 4 à 11 mois révolus :
      • soit deux doses à au moins deux mois d’intervalle et un rappel au cours de la deuxième année de vie : Menjugate® ;
      • soit une dose et un rappel au cours de la deuxième année de vie : Neisvac®.
    • enfants à partir de l’âge de un an, adolescents et adultes : une dose unique.



  • Vaccins tétravalents ACYW :
    • à partir de l’âge de 6 semaines (Nimenrix®) : 2 doses espacées de 2 mois et rappel à 12 mois. A partir de 12 mois, dose unique ;
    • à partir de 2 ans (Menveo®) : une dose unique ;
    • pour les personnes immunodéprimées ou aspléniques : cf.rapport du HCSP du 7 novembre 2014



Recommandations particulières contre le méningocoque de type B ou dans le cadre de situations spécifiques5 :

  • nourrissons âgés de 2 à 5 mois : trois doses de 0,5 ml chacune, avec une première dose administrée à l’âge de 2 mois, en respectant un intervalle d’un mois minimum entre les doses de primovaccination et une dose de rappel entre 12 et 23 mois ;
  • nourrissons âgés de 6 à 11 mois : deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle de deux mois minimum entre les doses de primovaccination et une dose de rappel au cours de la deuxième année avec un intervalle d’au moins 2 mois entre la primovaccination et la dose de rappel ;
  • enfants âgés de 12 à 23 mois : deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle de deux mois minimum entre les doses de primovaccination et une dose de rappel avec un intervalle de 12 à 23 mois entre la primovaccination et la dose de rappel ;
  • enfants âgés de 2 à 10 ans : deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle de deux mois minimum entre les doses de primovaccination. La nécessité d’une dose de rappel n’est pas établie ;
  • à partir de 11 ans : deux doses de 0,5 ml chacune en respectant un intervalle d’un mois minimum entre les doses de primovaccination. La nécessité d’une dose de rappel n’est pas établie.

1Le Neisvac est le seul vaccin méningococcique C à disposer d’une AMM pour la primovaccination à une seule dose avant l’âge de un an, et ce, dès l’âge de 4 mois.
2Voir schéma vaccinal présenté au dessous.
3Instruction n° DGS/RI1/DUS/2014/301 du 24 octobre 2014 relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoques. Disponible sur le site internet du ministère charge de la sante, dans le dossier Méningite ; cette instruction étant en cours de mise à jour, il convient de consulter la version la plus récente.
4Dont les modalités de mise en oeuvre sont définies dans l’instruction n° DGS/RI1/DUS/2014/301 du 24 octobre 2014 relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoques.
5Instruction n° DGS/RI1/DUS/2014/301 du 24 octobre 2014 relative à la prophylaxie des infections invasives à méningocoques. Disponible sur le site internet du ministère charge de la santé, dans le dossier Méningite ; cette instruction étant en cours de mise à jour, il convient de consulter la version la plus récente.