Vaccination

La vaccination est un moyen de prévention efficace pour lutter contre de nombreuses maladies infectieuses. Se vacciner, c’est se protéger. En provoquant une réponse immunitaire spécifique, le vaccin évite une éventuelle contamination future. Se vacciner, c’est aussi protéger les autres et en particulier les plus fragiles. En se vaccinant, on évite de transmettre la maladie aux personnes les plus fragiles de son entourage. Ce geste de prévention a permis de sauver des millions de vies, en enrayant la transmission de certaines maladies infectieuses et en participant à leur éradication.

JPEG - 288 ko

La vaccination, comment ça marche ?

PNG - 379.6 ko

Sécurité des vaccins

Il est important de rappeler que tout vaccin, pour être commercialisé, doit faire l’objet d’une autorisation de mise sur le marché délivrée par les autorités compétentes européennes ou nationales, qui évaluent le produit selon des critères scientifiques de qualité, sécurité et efficacité, le vaccin devant présenter un rapport bénéfice/risque favorable.

Ainsi, après leur mise sur le marché, les vaccins, comme tout médicament, font l’objet d’un suivi de pharmacovigilance. Depuis 2005, les nouveaux vaccins bénéficient en outre d’une surveillance spécifique et active des événements indésirables post-vaccinaux, avec la mise en place de plans de gestion des risques. Les rapports bénéfices risques des vaccins sont réévalués périodiquement et publiés sur le site internet de l’ANSM.

Comme tout médicament, un vaccin est susceptible d’entrainer quelques effets indésirables. Pour les vaccins inactivés ou vivants atténués injectés par voie intramusculaire, il s’agit généralement de réactions bénignes ou transitoires dont les plus fréquentes concernent des douleurs et des érythèmes au site d’injection et, des réactions systémiques telles que des fébricules.

Les vaccins ne doivent pas être administrés en cas de risque connu de réaction d’hypersensibilité sévère aux substances actives, à l’un des excipients, aux œufs ou aux protéines de l’œuf et, aux substances présentes à l’état de traces, tels que certains antibiotiques. La fréquence de survenue de réactions allergiques graves demeure extrêmement rare (<1 cas/million de doses vaccinales).

Les données scientifiques disponibles à ce jour ne remettent pas en cause la sécurité des vaccins concernés. Ainsi parmi les spécialités vaccinales indiquées chez le nourrisson de moins de 24 mois, aucunes d’entre elles, n’ont, à l’heure actuelle, fait l’objet d’une préoccupation particulière confirmée en termes de sécurité d’emploi, tant à l’échelon national qu’international.

Sites internet officiels français :

- Vaccination-info-service
- Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM)
- Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariées (CNAMTS)
- Haute Autorité de Santé (HAS)
- Santé publique France

- Avis du HCSP relatifs à la vaccination

Sites étrangers :

- ECDC
- Organisation mondiale de la santé (OMS) :
- OMS - Europe

Autres informations

- Institut Pasteur
- Infovac Ligne directe d information et de consultation sur les vaccins pour les professionnels de santé
- Mesvaccins.net Site interactif sur les recommandations vaccinales adaptées aux caractéristiques individuelles, pour les cliniciens, population générale, voyageurs,…

Source :

Direction générale de la santé
Sous-direction Prévention des risques infectieux
14 avenue Duquesne
75007 Paris