Les innovations sélectionnées au titre de l’année 2012

PSTIC national

1ère vague de l’appel à projets 2012

A l’issue de la phase de présélection, 7 projets ont été déposés lors de la première vague de l’appel à projets 2012. Parmi ces 7 projets, 2 ont été sélectionnés grâce à un processus rigoureux s’appuyant sur des expertises pluridisciplinaires au sein d’un jury plénier.

- Projet REVOLENS : cet essai contrôlé randomisé multicentrique coordonné par le CHU de Reims aura pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique d’une innovation thérapeutique, la réduction volumique par voie endobronchique au moyen de spirales, dans l’emphysème pulmonaire sévère, comparativement aux traitements médicaux usuels.

En effet, les traitements médicaux usuels de l’emphysème sévère sont d’efficacité très modeste sur le handicap respiratoire majeur engendré par cette pathologie. Le bénéfice attendu de cet essai est de valider en contexte français une intervention thérapeutique innovante, peu invasive, ne nécessitant qu’une courte hospitalisation, associée à une morbidité très inférieure aux techniques chirurgicales, pour un bénéfice clinique aussi important. Cet essai permettra également de déterminer de façon claire l’impact économique et la place de cette innovation dans la prise en charge thérapeutique des patients atteints d’un emphysème pulmonaire sévère.

Ce projet sera financé sur 2 ans pour un montant global de 1,3 millions d’euros. Dix centres français seront impliqués dans cet essai pour recruter 100 patients :

- CHU de Reims
- CHU de Nice
- CHU d’Amiens
- CHU de Grenoble
- CHU de Montpellier
- CHU de Rouen
- CHU de Saint-Etienne
- CHU de Strasbourg
- APHP (Bichat)
- APHM (Sainte Marguerite)

Évaluation globale du projet par le jury de sélection :

- Projet FEMCAT : cet essai contrôlé randomisé multicentrique coordonné par le CHU de Bordeaux aura pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique d’une innovation thérapeutique, la chirurgie de la cataracte par laser femtoseconde, comparativement au traitement chirurgical de référence.

La chirurgie de la cataracte est aujourd’hui réalisée par phacoémulsification. Deux incisions cornéennes, ainsi que l’incision de la capsule antérieure du cristallin, sont réalisées manuellement, la cataracte est ensuite fragmentée par des ultrasons. La chirurgie de la cataracte au laser femtoseconde permet de limiter la variable chirurgicale humaine en termes d’incisions.

Le bénéfice attendu de cet essai est de mettre en évidence, en contexte français, une meilleure sécurité chirurgicale avec une diminution de l’incidence des complications per et postopératoires, une récupération anatomique et visuelle plus rapide avec une diminution de la durée du traitement postopératoire. Cet essai permettra également de déterminer de façon claire l’impact économique et la place de cette innovation dans la prise en charge thérapeutique des patients atteints de cataracte, et plus particulièrement, les patients à risque de développer des complications per ou postopératoires avec la technique de référence.

Ce projet sera financé sur 2 ans pour un montant global de 3,1 millions d’euros. Cinq centres français seront impliqués dans cet essai pour recruter 2 000 patients :

- CHU de Bordeaux
- CHU de Brest
- CHU de tours
- APHP (Cochin)
- HCL (Croix-Rousse)

Évaluation globale du projet par le jury de sélection :

Le financement global de ces projets représente donc 4,4 M€ pour la 1ère vague 2012.

2ème vague de l’appel à projets 2012

Sur les 40 lettres d’intention reçues, 17 ont été présélectionnées et fait l’objet d’un dépôt de projet : à la suite d’un processus rigoureux s’appuyant sur des expertises pluridisciplinaires et sur un jury plénier, 5 projets ont été retenus pour financement.

- Le projet FRANCE, coordonné par le centre hospitalier universitaire (CHU) de Grenoble, a pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique de la stimulation cérébrale profonde du thalamus dans le traitement des épilepsies partielles pharmaco-résistantes (EPPR) inopérables. Ce projet sera financé sur 2 ans pour un montant global de 1,6 millions d’euros. Treize centres français seront impliqués dans cet essai pour recruter 62 patients : les CHU de Grenoble, Bordeaux, Lille, Nancy, Nice, Rennes, Strasbourg, Montpellier et Toulouse, les Hospices Civils de Lyon (HCL), les Assistances Publiques des Hôpitaux de Paris (APHP) et de Marseille (APHM) et l’hôpital Sainte Anne.
- Le projet HEPCIDANE, coordonné par le CHU de Montpellier, a pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique du dosage par spectrométrie de masse quantitative de l’hepcidine pour le traitement de la carence martiale en présence d’une anémie en réanimation. Ce projet sera financé sur 2 ans pour un montant global de 0,78 millions d’euros. Sept centres français seront impliqués dans cet essai pour recruter 800 patients : les CHU de Montpellier, Rennes, Angers, Poitiers, Nantes, Rouen et l’APHP.
- Le projet MOSTIC, coordonné par le CHU de Nantes, a pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique d’un sphincter anal magnétique chez des patients atteints d’incontinence fécale sévère. Ce projet sera financé sur 2 ans pour un montant global de 0,72 millions d’euros. Neufs centres français seront impliqués dans cet essai pour recruter 156 patients : les CHU de Nantes, Rouen, Grenoble, Toulouse, Rennes, Bordeaux, Lille, les HCL et l’APHP.
- Le projet ENDOMETAB, coordonné par le CHRU de Lille, a pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique du traitement interventionnel par ENDOBARRIER® dans la prise en charge du syndrome métabolique chez les patients obèses. Ce projet sera financé sur 2 ans pour un montant global de 1,16 millions d’euros. Cinq centres français seront impliqués dans cet essai pour recruter 174 patients : les CHU de Lille, Toulouse, Angers, les HCL et l’APHP.
- Le projet SAFE-21, coordonné par l’assistance publique / hôpitaux de Paris (AP-HP) et retenu sous réserve de modifications, a pour objectif de valider l’utilité clinique et médico-économique du diagnostic non invasif de la trisomie 21 fœtale sur sang maternel.

xls Résultats PSTIC 2012 - 2 ème vague Téléchargement (22.5 ko)