Le Guide des aides aux adultes handicapés, édition 2017, vient de paraître

Le ministère des Affaires sociales et de la Santé publie la deuxième édition du Guide des aides aux adultes handicapés. Cet ouvrage fait le point sur l’ensemble des aides et des prestations en faveur des personnes handicapées. Décryptage.

JPEG - 62.6 ko

Comment aménager son logement quand on se déplace en fauteuil roulant ? Comment trouver un emploi malgré son handicap ? Vers qui s’adresser pour obtenir des aides ? Depuis la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, les prestations sociales en faveur des adultes handicapés, qui représentaient 30,6 milliards d’euros en France, ont considérablement augmenté pour atteindre 41,8 milliards d’euros en 2014.

Pour mieux se repérer dans tous les dispositifs, le ministère chargé des Affaires sociales et de la Santé publie la deuxième édition du Guide des aides aux adultes handicapés, dans la collection « Aides en poche ». Par rapport à la précédente édition parue en 2015, ce nouveau guide rend compte des allocations qui ont été revalorisées et des nouvelles prestations et dispositifs mis en œuvre.

Des démarches simplifiées

Parmi les nouveautés détaillées par le guide : la carte mobilité inclusion (CMI). Mise en place depuis le 1er janvier 2017, à la suite de la loi du 7 octobre 2016 pour une République numérique, cette carte simplifie les démarches des personnes handicapées : elle se substitue progressivement aux cartes de stationnement, de priorité et d’invalidité auxquelles elles avaient droit auparavant. Plus sécurisée, la CMI facilite ainsi la vie quotidienne des bénéficiaires qui conservent les avantages des trois cartes précédentes.

Des dépenses allégées

Fin 2015, près de 184 000 personnes handicapées bénéficiaient de la prestation de compensation du handicap (PCH). Celle-ci permet de couvrir certaines dépenses de la vie courante liées à la perte d’autonomie, en plus des dépenses déjà financées par l’allocation pour les adultes handicapés, la pension d’invalidité ou la rente d’accident du travail. Il s’agit, par exemple, d’aides humaines pour les actes de la vie quotidienne comme s’habiller ou faire sa toilette, d’aides techniques comme le remboursement d’un lit médical ou d’un appareil auditif, ou en encore d’aides animalières ou d’aménagement du logement et du véhicule.

Deux mesures ont été prises, à la suite du décret du 15 novembre 2016 relatif aux modalités d’attribution et de versement de la PCH, pour faciliter davantage l’accès aux aides techniques :
-  les bénéficiaires n’ont plus à avancer les frais pour les aides techniques, le tiers-payant ayant été mis en œuvre ;
-  leurs achats peuvent être remboursés sur justification d’une facture dans les six mois suivant la transaction.

Des droits renforcés

Enfin, autre avancée majeure pour les personnes handicapées : l’allongement de la durée maximale d’attribution de l’allocation pour adultes handicapés (AAH), destinée à garantir un niveau minimal de ressources. Pour les personnes dont le taux d’incapacité est supérieur à 80 %, et dont le handicap n’est pas susceptible d’évoluer favorablement, l’AAH peut être versée pendant vingt ans, contre dix ans auparavant, à partir du 3 février 2017. Il s’agissait là d’un des engagements annoncés en mai 2016, lors de la Conférence nationale du handicap. En 2014, près d’un million d’adultes handicapés ont perçu l’AAH.


Infos pratiques
Le Guide aides aux adultes handicapés – édition 2017 est disponible dans toutes les librairies et sur le site de la Documentation française.

Guide des aides aux enfants handicapés, 96 pages, 6 €.