Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté : Retour sur 3 années d’actions

Lancée en septembre 2018, la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté vise à répondre aux problématiques de reproduction de la pauvreté, de précarité des jeunes, d’insertion et d’accès aux droits.

Elle s’appuie sur deux orientations prioritaires : la lutte contre les inégalités sociales dès le plus jeune âge et l’engagement d’une politique de sortie de la pauvreté par l’insertion et l’emploi. La crise sanitaire, aggravant les inégalités déjà constatées, a confirmé la pertinence de ces priorités. Ainsi, certaines mesures ont été renforcées pour parer à l’urgence sociale.

Pour remédier aux fonctionnements cloisonnées constatés dans le passé, la Stratégie se déploie dans un cadre interministériel. Elle est donc portée par plusieurs ministres au niveau national, et au niveau territorial par des commissaires à la lutte contre la pauvreté, placés auprès des préfets de région. D’autre part, elle mobilise les compétences des collectivités territoriales (conseils régionaux, départementaux, communes). Pour ce faire, elle est construite sur des contractualisations avec ces collectivités, autour d’objectifs socles et d’objectifs spécifiques, définis par les collectivités en fonction du contexte territorial.

D’autre part, pour co-construire des projets de proximité, répondant au mieux aux besoins des personnes, la Stratégie s’appuie sur des synergies avec le secteur associatif, les entreprises et les personnes concernées.

Trois ans après le lancement de la Stratégie, un bilan d’étape a été dressé en Conseil des ministres.

- Retrouver le communiqué en conseil des ministres
- Voir le bilan d’étape national 2018-2021
- Voir le bilan d’étape régional 2018-2021