Assises de la santé mentale et de la psychiatrie les 27 et 28 septembre 2021

Annoncées dès janvier 2020 par le Président de la République, les Assises de la santé mentale et de la psychiatrie des 27 et 28 septembre 2021 se présentent comme un moment historique du débat national. Réunissant l’ensemble des acteurs concernés dans un contexte épidémique ayant fragilisé non seulement les corps mais aussi les esprits, ce rendez-vous ambitionne de dresser un état des lieux partagé de la prise en charge de la santé mentale des Français, de l’offre de soins en psychiatrie et de l’accompagnement qui leur est proposé.

Suivre en direct

Retrouvez ici la retransmission en direct des échanges au cours des deux journées des 27 et 28 septembre 2021.

Programme du lundi 27 septembre | 9h00-18h00

Introduction : état des lieux de la santé mentale et de la psychiatrie en France

9h00 | Ouverture : M. le ministre des solidarités et de la santé
9h30 | Dr Radoine Haoui (Groupe opération de la Psychiatrie) et Pr Michel Lejoyeux (Commission nationale de la Psychiatrie)

Présentation des résultats de la consultation nationale auprès des professionnels et du public.

Discussion avec Pr Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie.

10h15 | Intervention des représentants des patients et familles
  • Claude Finkelstein (Fnapsy) : « Présentation de l’enquête menée auprès des GEM » ;
  • Marie-Jeanne Richard (Unafam) : « Pas de soins sans accompagnement, pas d’accompagnement sans soins : le regard des familles sur la santé mentale et la psychiatrie ».

11h00 – 11h15 | Pause

Pour une bonne santé mentale : Agir en amont, mieux prévenir et mieux repérer : l’affaire de tous

En révélant les vulnérabilités psychiques des publics, la crise sanitaire rappelle la nécessité et l’urgence d’adapter et d’améliorer les stratégies de repérage précoce et d’orientation. Comment intervenir de la façon la plus pertinente possible sur les déterminants de la santé mentale, à tout âge et dans tous les milieux ? Comment lutter efficacement contre la stigmatisation des troubles psychiques, toujours vivace et obstacle majeur aux actions de promotion du bien-être mental, de prévention de la souffrance psychique et de prise en charge précoce des troubles psychiques ? Cette table ronde

11h15 – 11h25 | Grand témoin

Pr Franck Chauvin, président du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) : « Pour une approche de la santé mentale par ses déterminants »

11h25 – 12h30 | Table ronde n°1 : Prévention, repérage et orientation de la souffrance psychique et du risque suicidaire

Modération : Pr Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie
 

  • Pr Jérôme Salomon, directeur général de la santé : « Promouvoir la santé mentale tout au long de la vie, un enjeu de santé publique pour tous » ;
  • Pr Geneviève Chêne, directrice générale de Santé publique France : « Santé mentale : surveiller, alerter et agir par la prévention » ;
  • Pr Nicolas Franck (centre hospitalier Le Vinatier) et Pr Philippe Michel (HCSP) : « Promouvoir une culture de la santé mentale : un enjeu de santé publique (avis du HCSP Impact du Covid-19 sur la santé mentale) » ;
  • Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’agence régionale de santé des Pays-de-la-Loire et Isabelle Leroy, maire-adjointe de Cholet : « La place des conseils locaux de santé mentale pour une action commune entre l’État et les collectivités territoriales » ;
  • Monique Seguin (université du Québec) : « Enjeux et défis de la mise en œuvre de stratégies nationales de prévention du suicide ».

12h30 – 12h45 | Questions de la salle

12h45 – 14h00 | Pause-déjeuner

Tables rondes sur les thématiques prioritaires et les évolutions attendues en santé mentale et psychiatrie

14h00 – 14h15 | Grand témoin

Dr Charles Alezrah : « La place de la psychiatrie publique et le parcours de soins dans le cadre du secteur ».

14h15 – 15h15 | Table ronde n°2 : Nouvelles souffrances, nouvelles réponses

Face aux enjeux de la crise sanitaire, des nouvelles pratiques de soins se sont développées, notamment en ambulatoire, de manière mobile ou encore en télémédecine. Elles font de plus en plus appel aux aidants et aux patients et concernent les maladies chroniques. Elles sont le plus souvent intégrées aux pratiques de la psychiatrie et contribuent à la déstigmatisation de la maladie mentale. Seront mises en avant dans cette table ronde des actions innovantes et pertinentes en matière d’efficacité et de déstigmatisation.

Introduction : Katia Julienne, directrice générale de l’offre de soins.
Modération : Pr Bénédicte Gohier (CHU d’Angers) et Dr Martine Pons-Foriel (CH Montperrin).
 

  • Claude Finkelstein (Fnapsy) : « Citoyenneté de la personne en situation de handicap psychique » ;
  • François Olivier (CH de Montauban, FERREPSY Occitanie) : « Service de soins psychiatriques intensifs à domicile, une alternative à l’hospitalisation classique » ;
  • Aurélie Untas (université Paris Descartes, AFPSA) : « Place des psychologues auprès des étudiants en situation de souffrance psychique ».

15h15 – 15h30 | Questions de la salle
Avec la participation des Drs Laurent Morasz et Bernard Odier

15h30 – 16h15 | Table ronde n°3 : Santé mentale et santé physique, accès aux soins, en particulier somatiques

Cette table ronde se propose d’explorer la prise en charge des pathologies somatiques chez les malades psychiatriques ainsi que les formes d’accompagnement psychologique des maladies somatiques. Elle posera la question de l’émergence potentielle de modèles de dépistage et d’intervention innovants.

Modération : Pr Emmanuelle Corruble (GHU Bicêtre AP-HP) et Dr Nabil Hallouche (ANP3SM).
 

  • Pr Enrique Casalino (GHU Bichat, AP-HP) : « Urgences – comment optimiser l’accueil et l’orientation des personnes souffrant de pathologies psychiatriques ? » ;
  • Dr Maurice Bensoussan (URPS Occitanie) et Dr Julie Dupouy (CNGE, CMG) : « Liens entre psychiatrie et médecin traitant – le dispositif de soins partagés » ;
  • Marie-Astrid Meyer (GHU Paris Psychiatrie Neurosciences) : « La place des infirmières en pratique avancée » ;
  • Pr Cédric Lemogne (Hôtel Dieu, AP-HP) : « Psychiatrie de liaison – faciliter l’accès aux soins psychiatriques des personnes souffrant de troubles somatiques ».

16h15 – 16h30 | Questions de la salle
Avec la participation de Patrick Chamboredon, Président du Conseil national de l’ordre des infirmiers

16h30 – 18h00 | Table ronde n°4 : Santé mentale des personnes vulnérables

Les publics vulnérables, qu’ils soient jeunes ou âgés, à la rue ou en hébergement, en situation de précarité, isolés, nécessitent un effort ciblé de la part des acteurs de santé pour garantir leur accès aux soins. Il s’agit d’« aller vers » ces personnes pour leur proposer une prise en charge spécifique, non limitée aux seuls aspects sanitaires car les problématiques rencontrées relèvent de différents ordres : état de santé dégradé du fait de la précarité ou du renoncement aux soins, absence de diagnostic de leur santé psychique, non-recours aux droits sociaux, déficit ou inaccessibilité de l’offre de soins alentour, mauvaise connaissance du système de santé… Dès lors, soigner ces personnes suppose d’articuler les dispositifs sanitaires, médico-sociaux et sociaux pour une prise en charge globale des personnes, sur leurs lieux de vie ou de soins.

16h30 – 17h15 Séquence 1 – La santé mentale des personnes en situation de précarité

Introduction : Marine Jeantet, déléguée interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.
Modération : Dr Halima Zeroug-Vial (Ospere/Samdarra).
 

  • Dr Sylvie Robert (EMPP Diogène) : « Aller-vers les plus précaires pour les amener vers le soin : l’exemple de la collaboration EMPP-réseau de santé de Lille » ;
  • Dr Thierry Bailly (Médecins du Monde Aquitaine) : « Promouvoir de nouveaux métiers plus adaptés aux problématiques de la précarité : les médiateurs en santé » ;
  • Dr Florence Louppe (Samu social de Paris) : « Consulter sur les lieux d’hébergement » ;
  • Vincent Lézac (Un chez soi d’abord « jeunes ») : « Avoir une prise en charge intégrée pour les plus marginalisés : le dispositif Un chez soi d’abord « jeunes ».

Questions de la salle

17h15 – 18h00 Séquence 2 – La santé mentale des personnes âgées

Modération : Virginie Lasserre, directrice générale de la cohésion sociale.
Introduction : Pr Bruno Vellas (CHU de Toulouse).
 

  • Diane Rouzier (Solitud’Écoute de Lyon – les Petits Frères des Pauvres) : « La prévention du suicide des personnes âgées » ;
  • Éric Fortane (SSIAD ESA EPASH) : « Prévention du risque thymique de la personne âgée (aidé/aidant) à domicile par le repérage des fragilités : le rôle des services de soins infirmiers à domicile » ;
  • Dr Caroline Masse (CHU Besançon) : « Soulager les souffrances psychiques de la personne âgée : objectifs et périmètres de l’offre de soins psychiatriques ».

Questions de la salle

18h00 | Conclusion : Mme la ministre déléguée auprès du ministre des solidarités et de la santé chargée de l’autonomie

Programme du mardi 28 septembre | 8h45-17h00

Thématiques prioritaires et évolutions attendues en santé mentale et psychiatrie

8h45 – 9h00 | Ouverture : M. le secrétaire d’État auprès du ministre des solidarités et de la santé en charge de l’enfance et des familles
9h00 – 9h15 | Grand témoin

Dr Boris Cyrulnik, neuropsychiatre : « Intervenir auprès des plus jeunes : actions de prévention sur la petite enfance ».

9h15 – 10h30 Table ronde n°5 : Agir dès le plus jeune âge pour la santé mentale

L’enfance et l’adolescence sont des périodes charnières avec une vulnérabilité spécifique sur la santé mentale. Cette table ronde explorera des exemples de coopérations locales et territoriales pour le bien-être des enfants. La place fondamentale de l’institution scolaire est à prendre en compte : la démarche « École promotrice de santé » initiée récemment par l’Éducation nationale permet une approche positive de la santé mentale, fondée sur une évaluation des besoins et la mise en œuvre d’actions en lien avec le territoire et les partenaires. La pédopsychiatrie de secteur a par ailleurs un rôle pivot pour renforcer ces dynamiques et construire des dispositifs de soins. Dans une conception relationnelle de la personne, ces dispositifs fondent une conception élargie du soin, de la santé et de la construction identitaire de l’enfant et de l’adolescent dans ses systèmes d’appartenance.

Modération : Dr Jean Chambry (Société française de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent) et Pr Anne-Catherine Rolland (CNU psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent).

Séquence 1 – La santé de l’enfant dans ses 1 000 premiers jours : soutien à la parentalité

« Groupe de soutien précoce à la parentalité et à l’éveil du jeune enfant »
Bérengère Desvaux (CH de Montluçon) et Geneviève Azevedo (PMI du bassin de Montluçon).

Séquence 2 – L’école promotrice de santé, pour une approche positive de la santé mentale
 

  • Édouard Geffray, directeur général de l’enseignement scolaire : « Comment positionner l’école comme acteur central en matière de promotion de la santé mentale et de prévention » ;
  • Claire Bey (collège Val de l’Indre) : « Créer un environnement favorable à la santé mentale des élèves à l’échelle d’un établissement scolaire et de son territoire ».
  • Dr Claire Garot (service départemental de l’Éducation nationale d’Indre-et- Loire) : « Le parcours santé mentale de l’élève ».

Séquence 3 – Les acteurs de ville

Dr Raphaël Lozat (CMG) : « Place du médecin généraliste et des CPTS dans l’organisation des soins de première ligne en santé mentale ».

Séquence 4 – Le rôle de la pédopsychiatrie
 

  • Dr Clémentine Rappaport (CH Robert Ballanger) : « Proposer de nouveaux dispositifs de soins en pédopsychiatrie, intérêts et limites » ;
  • Pr Jean-Marc Baleyte (centre hospitalier intercommunal de Créteil) : « Travailler hors des murs de l’hôpital au service des acteurs de 1re ligne : familles, écoles, foyers, etc. » ;
  • Pr Carmen Schroder (CHU Strasbourg, UEMS-CAP) : « Former plus et mieux les psychiatres de l’enfant et de l’adolescent (PEA) : montée des compétences avec une perspective européenne ».

Questions de la salle

10h30 – 10h45 | Pause

10h45 – 11h00 | Grand témoin

Pr Marion Leboyer (GHU Mondor, AP-HP, UPEC, INSERM) : « Avancées et enjeux de la recherche française en psychiatrie ».

11h00 – 11h45 | Table ronde n°6 : Recherche et innovation en psychiatrie et en santé mentale

Cet aspect est un point majeur d’attractivité et de développement, tant pour les patients que pour les soignants. Un encouragement de la recherche clinique est attendu, avec un programme spécifique de soutien à ces actions. Les recherches en réseau, encore difficiles à mettre en place, seront privilégiées.

Modération : Pr Raphaël Gaillard (GHU Paris Psychiatrie Neurosciences, président de la Fondation Pierre Deniker) et Pr David Cohen (GHU Pitié Salpêtrière-AP-HP).
 

  • Astrid Chevance (Cress) et Maria Melchior (Inserm) : « Épidémiologie, sciences sociales et humaines » ;
  • Pr Renaud Jardri (CHU de Lille) et Dr Maud Rotharmel (CH de Sotteville-les-Rouen) : « Des recherches fondamentales à la recherche clinique » ;
  • Pr Sonia Dollfus (CHU de Caen) et Mohamed Chetouani (Sorbonne Université) : « Les approches innovantes en santé mentale ».
    Questions de la salle
11h45 – 12h30 | Table ronde n°7 : Psychiatrie et addictologie

Cette table ronde aborde la question de l’addictologie et de son évolution sous l’effet de la pandémie, notamment chez les étudiants. Elle aborde aussi les nouvelles prises en charge et les associations entre troubles psychiatriques et conduites addictives.

Modération : Pr Amine Benyamina, (CH Paul Brousse-AP-HP) et Dr Véronique Vosgien (EPSM Lille).
 

  • Pr Georges Brousse (CHU de Clermont-Ferrand) : « Comorbidités psychiatriques et addictologiques » ;
  • Pr Marie Grall-Bronnec (CHU de Nantes) : « Addictions et troubles du comportement alimentaire chez les étudiants » ;
  • Ariane Pommery (Patient-Expert) : « Patients experts en addictologie » ;
  • Cora Von Hammerstein (CH Paul Brousse-AP-HP) : « Psychothérapie et addictologie ».

Questions de la salle

12h30 – 13h30 | Déjeuner

Actualités de la santé mentale et de la psychiatrie : les engagements

13h30 – 14h00 | Thèmes d’actualité

Modération : Pr Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie.
 

  • Claire Compagnon, déléguée interministérielle à l’autisme : « Stratégie nationale autisme au sein des TND : quel bilan à trois ans ? » ;
  • Gladys Mondière (FFPP) : « Les psychologues dans l’offre de soins : quelle place possible aujourd’hui ? » ;
  • Richard Abadie, directeur général de l’agence pour l’amélioration des conditions de travail : « Relation(s) au travail : enjeux et perspectives en matière de santé mentale ».
14h00 – 15h00 | Présentation d’expériences et de projets innovants mis en œuvre autour de la santé mentale

Modération : Pr Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie.
 

  • Dr Denis Leguay (Santé Mentale France) : « Ce que la notion de rétablissement nous invite à transformer. Innovons ! » ;
  • Elsa Riaille (CNIGEM) : « Le pouvoir d’agir des acteurs des groupes d’Entraide Mutuelle » ;
  • Alain Lopez (IGAS honoraire), « L’innovation permanente » ;
  • Dr Déborah Sebbane (AJPJA) : « Le courage et l’ambition d’une psychiatrie citoyenne et attractive » ;
  • Franck Mouthon (France Biotech) : « Opportunités et freins du numérique en santé mentale ».
16h00 | Clôture des Assises par M. le Président de la République

Poser une question aux intervenants

Vous souhaitez soumettre une question aux intervenants. Un formulaire en ligne est à votre disposition.

Contributions

Toutes les contributions aux Assises de la santé mentale et de la psychiatrie les 27 et 28 septembre 2021 ont été réunies sur une page dédiée.