Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, reçoit lundi 14 mai les organisations professionnelles et syndicales de médecins urgentistes

La ministre des Solidarités et de la Santé réunit lundi à 14h30 les représentants professionnels et syndicaux des médecins urgentistes afin d’évoquer les conditions inacceptables du décès de Naomi Musenga et les améliorations nécessaires à apporter au fonctionnement du SAMU.

Compte tenu des circonstances du décès de Naomi Musenga après son appel au SAMU de Strasbourg en décembre 2017, mais également du délai de signalement de cet événement grave, Agnès Buzyn réunit les urgentistes afin d’aborder avec eux l’organisation de l’accueil et du traitement des appels des patients dans les SAMU.

Les circonstances du décès de Naomi Musenga impliquent d’éclaircir les raisons du grave dysfonctionnement qui a conduit à une prise en charge médicale trop tardive de la jeune femme. La ministre des Solidarités et de la Santé a donc diligenté une enquête flash de l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), dont elle s’est engagée à partager les conclusions avec la famille de Mme Musenga. Cette mission flash sera conduite en liaison avec les services de l’agence régionale de santé du Grand Est.

Agnès Buzyn renouvelle à la famille de Naomi Musenga son entier soutien et réaffirme sa volonté d’établir avec précision les faits et les responsabilités.

pdf Communiqué de presse : Rencontre avec les organisations professionnelles et (...) Téléchargement (591 ko)

Contact presse :

Cabinet d’Agnès Buzyn : sec.presse.solidarites-sante@sante.gouv.fr – 01 40 56 60 60