Communiqué de presse du 13 mai 2020

L’épidémie reste active et le virus circule toujours. Nous devons rester prudents et respecter toutes les mesures barrière et le port du masque grand public, lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée. Il est indispensable de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou en utilisant une solution hydro alcoolique, de tousser et éternuer dans son coude, d’utiliser des mouchoirs à usage unique à jeter après usage, de ne pas se serrer la main, de ne pas s’embrasser et d’éviter de se toucher le visage surtout la bouche et le nez. Les personnes âgées et toutes celles présentant des pathologies chroniques doivent rester prudentes et réduire le nombre de leurs contacts. Nous devons continuer à les aider dans la vie quotidienne.

Dès les premiers signes évocateurs de la maladie COVID-19, et même s’ils sont légers, consultez un médecin dans les 24 heures. Si besoin, il vous prescrira un test virologique (RT-PCR) à réaliser rapidement. Une carte de tous les lieux permettant le dépistage et proches de chez vous ou de votre lieu de travail est disponible sur le site Sante.fr et permet à tous de savoir où bénéficier de ce test réalisé par un écouvillon nasopharyngé, quelles sont les modalités de prise de rendez-vous et les horaires d’ouverture du laboratoire.

Une fois le test effectué, dans l’attente du résultat qui doit être rendu sous 24 heures, respectez scrupuleusement l’isolement, le port du masque et le respect de la distanciation physique avec les personnes à risque de forme grave. Si le test est positif, pour casser les chaînes de contamination, il est important de rechercher les contacts de la personne malade pour les dépister. Un dispositif national de recherche des personnes contacts est mis en place.

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. 4,2 millions de personnes ont été atteintes. 293 241 personnes en sont décédées, mais 1,5 million de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec 1,6 million de cas et 155 496 décès.

En France, hier, SOS médecins a réalisé 255 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 5% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 670 passages pour ce même motif, soit 3% de l’activité totale.

21 071 personnes (vs 23 983 il y a une semaine) sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 543 nouvelles admissions (vs 833 il y a une semaine) ont été enregistrées en 24 heures. 2 428 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 (vs 3 147 il y a une semaine) sont hospitalisés en réanimation. 69 nouveaux cas graves ont été admis (vs 69 il y a une semaine). Le solde reste négatif en réanimation, avec 114 malades de COVID-19 en moins. 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 104 hospitalisations, dont 23 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 97 424 personnes ont été hospitalisées. 58 673 personnes sont rentrées à domicile.

Depuis le 1er mars, nous déplorons 27 074 décès liés au COVID-19, 17 101 décès dans les hôpitaux et 9 973 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

- Retrouver toutes les informations utiles sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/

Numéro d’information national offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000

pdf Point de situation coronavirus - 13 mai 2020 Téléchargement (471.5 ko)

Contact presse :

presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00