Communiqué de presse du 15 mai 2020

L’épidémie de Covid-19 est toujours active en France, nous devons donc rester prudents et chacun doit se protéger et protéger les autres en respectant scrupuleusement les mesures barrières. C’est le cas en particulier pour les personnes à risque de développer des formes plus graves de la maladie en cas de contamination, de plus de 65 ans, atteintes d’une maladie chronique ou fragilisant leur système immunitaire (complications cardiovasculaires, diabète, obésité, pathologies chroniques respiratoires, cancers…) et des femmes enceintes au cours du troisième trimestre de leur grossesse. Ces personnes doivent être particulièrement attentives à limiter les contacts et à respecter les mesures barrière.

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. 4,47 millions de personnes ont été atteintes. Plus de 303 000 personnes en sont décédées, mais 1,6 million de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec 1,62 million de cas et 152 233 décès. En France, hier, SOS médecins a réalisé 297 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 6% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 701 passages pour ce même motif, soit 3% de l’activité totale.

19 861 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 438 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 2 203 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation. 64 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation.

Le solde reste négatif en réanimation, avec 96 malades de COVID-19 en moins par rapport à hier. 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 109 hospitalisations, dont 23 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 98 192 personnes ont été hospitalisées, dont plus de 17 000 en réanimation. 60 448 personnes sont rentrées à domicile.

Depuis le 1er mars, nous déplorons 27 529 décès liés au COVID-19 (+ 104), 17 342 décès dans les hôpitaux et 10 187[1] décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

Santé publique France a enregistré 144 signalements de maladies systémiques atypiques pédiatriques depuis le 1er mars 2020 et nous déplorons le décès d’un enfant de 9 ans. Il est également observé en France et dans d’autres pays, des cas de syndrome apparenté à la maladie de Kawasaki mais qui touchent des enfants plus âgés, entre 5 et 20 ans, on parle alors de « pseudo-maladie de Kawasaki ». Des travaux de recherche internationaux parus cette semaine portent sur ce sujet. En cas de fièvre élevée et durable, de manifestations inflammatoires (ganglions, éruptions) chez l’enfant, il convient de demander rapidement un avis médical.

Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000

[1] : Le chiffre de -14 décès en EHPAD et en ESMS s’explique par le fait qu’entre le 13 et le 14 mai, des corrections de données de plusieurs établissements d’Île-de-France ont été apportées par l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France.

pdf Point de situation coronavirus - 15 mai 2020 Téléchargement (476.3 ko)

Contact presse  :
[email protected] – 01 40 56 84 00