Communiqué de presse du 2 mai 2020

Quatre mois après l’alerte de la Chine auprès de l’Organisation Mondiale de la Santé, la pandémie d’infection COVID- 19 poursuit son extension mondiale et concerne 187 pays dans le monde. 3,36 millions de personnes ont été touchées par le virus, 239 345 personnes en sont décédées, mais plus d’un million de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec 1,3 million de cas et 137 047 morts.

En France, SOS médecins a réalisé 363 interventions pour suspicion de COVID (soit 5% de l’activité totale). Les services d’urgences ont noté 618 passages, soit 3% de l’activité. Dans les laboratoires, le taux de positivité des tests PCR réalisés reste stable à 17%. 25 827 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 453 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 6 426 patients sont hospitalisés en réanimation (126% de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale qui est de 5 065 lits), dont 3 827 atteints de COVID-19. 64 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif en réanimation avec 51 patients atteints de COVID-19 en moins. 4 régions (Île-de-France, Grand Est, Auvergne Rhône Alpes, Hauts de France) regroupent à elles seules 72% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte) , on relève 75 hospitalisations, dont 21 patients en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 92 491 personnes ont été hospitalisées. Plus de 50 562 personnes sont rentrées à domicile, sans compter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville. Depuis le 1er mars, nous déplorons 24760 décès liés au COVID 19, 15 487 décès dans les hôpitaux et 9 273 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

Les cartes de synthèse de suivi de l’épidémie montrent une évolution importante aujourd’hui : les tensions hospitalières en région PACA diminuent, ce qui entraîne le passage de l’ensemble de ses départements du « orange » au « vert » sur la carte de synthèse.

À l’approche du 11 mai, il ne faut pas relâcher l’effort collectif qui porte ses fruits et freine l’épidémie. L’application scrupuleuse des gestes barrières, le respect de la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction drastique du nombre de nos contacts sont la meilleure façon de lutter ensemble contre la propagation du virus.

Numéro d’information national offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00

pdf Point de situation coronavirus - 2 mai 2020 Téléchargement (460.2 ko)