Communiqué de presse du 4 mai 2020

La pandémie de COVID-19 poursuit son extension et concerne 187 pays dans le monde. 3,53 millions de personnes
ont été touchées, 248 164 personnes en sont décédées, mais plus d’un 1.13 million de personnes en ont guéri.
L’Europe reste fortement impactée avec 1,38 million de cas et 140 244 décès.

En France, hier, SOS médecins a réalisé 319 interventions pour suspicion de COVID, soit 5% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 571 passages, soit 3% de l’activité. Ces données nous permettent d’évaluer la circulation active du virus sur le territoire et de faire évoluer la première carte. On constate une diminution de la circulation du virus en Ardèche (07) avec une proportion de passages aux urgences pour COVID-19 inférieure à 6%, ce qui permet le passage du « orange » au « vert » sur la carte.

25 548 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 689 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 6 455 patients sont hospitalisés en réanimation (127% de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale), dont 3 696 atteints de COVID-19. 84 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif en réanimation avec 123 malades de COVID-19 en moins. 4 régions (Ile de France, Grand Est, Auvergne Rhône Alpes, Hauts de France) regroupent 72% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 88 hospitalisations, dont 23 en réanimation. Ces indicateurs de tension hospitalière en réanimation nous permettent d’élaborer la deuxième carte qui reste inchangée par rapport à hier.

Depuis le début de l’épidémie, 93 372 personnes ont été hospitalisées, 51 371 personnes sont rentrées à domicile,
sans compter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville. Depuis le 1er mars, nous déplorons 25 201 décès liés au COVID-19, 15 826 décès dans les hôpitaux et 9 375 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

La carte de synthèse des indicateurs reste inchangée, car l’Ardèche reste en orange face à une tension hospitalière persistante.

Nous rappelons à toutes les personnes atteintes de maladie chronique qu’il est indispensable de poursuivre leurs soins, bilans et suivis et qu’elles doivent consulter régulièrement leur médecin. Tous les professionnels de santé, ; en particulier en ville, sont mobilisés pour prendre en charge tous les patients atteints ou non de maladie COVID- 19, consultant pour une pathologie chronique ou aiguë et cet engagement les honore.

Nous devons redoubler nos efforts collectifs. Ils sont efficaces et freinent l’épidémie. L’application scrupuleuse de l’ensemble des mesures barrières, le respect de la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction drastique du nombre de contacts sont les meilleures armes pour lutter ensemble contre la propagation du virus.

Nous aurons toujours besoin d’appliquer ces règles pour réussir la levée progressive du confinement.

Numéro d’information national offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00

pdf Point de situation coronavirus - 4 mai 2020 Téléchargement (457.4 ko)