Communiqué de presse du 5 mai 2020

187 pays dans le monde sont touchés par la pandémie de COVID-19. 3,6 millions de personnes ont été atteintes. 252 346 personnes en sont décédées, mais 1.18 million de personnes en ont guéri. L’Europe reste toujours fortement impactée avec 1,4 million de cas et 141 780 décès.

En France, hier, SOS médecins a réalisé 309 interventions pour suspicion de COVID, soit 6% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 1 141 passages, soit 5% de l’activité. Ces données nous permettent d’évaluer la circulation active du virus sur le territoire et de constater que la situation reste inchangée sur la première carte.

24 775 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 987 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 6 406 patients sont hospitalisés en réanimation (126% de taux d’occupation par rapport à la capacité initiale), dont 3 430 atteints de COVID-19. 111 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif en réanimation, avec 266 malades de COVID-19 en moins. 4 régions (Ile de France, Grand Est, Auvergne Rhône Alpes, Hauts de France) regroupent 73% des cas hospitalisés. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 89 hospitalisations, dont 20 en réanimation. Ces indicateurs de tension hospitalière en réanimation nous permettent d’élaborer la deuxième carte qui évolue par rapport à hier avec la Région Hauts-de- France qui passe du « rouge » au « orange ».

Depuis le début de l’épidémie, 94 191 personnes ont été hospitalisées. 52 736 personnes sont rentrées à domicile, sans compter les dizaines de milliers de personnes guéries en ville. Depuis le 1er mars, nous déplorons 25 531 décès liés au COVID-19, 16 060 décès dans les hôpitaux et 9 471 décès dans les établissements sociaux et médicosociaux.

La carte de synthèse des 2 indicateurs évolue avec le passage de la Région Hauts-de-France à l’orange en raison d’une diminution de la tension hospitalière.

A l’occasion de la journée internationale des sages-femmes, il est important de souligner le rôle crucial joué par ces professionnels dans la continuité de l’accès aux soins des femmes, pendant la grossesse et en post natal, notamment durant l’épidémie de Covid-19, en collaboration renforcée avec les réseaux en périnatalité, les maternités, les services de Protection Maternelle et Infantile (PMI).

La solidarité inter professionnelle dans le champ de la santé a démontré que tous les professionnels étaient au rendezvous, aussi bien en milieu hospitalier qu’en ville, au service de nos concitoyens et notamment des plus fragiles. Il est important de rappeler aux femmes enceintes l’absolue nécessité d’un suivi régulier et de qualité.

Poursuivons l’effort collectif pour freiner l’épidémie. L’application scrupuleuse de l’ensemble des mesures barrières, le respect de la distanciation physique minimale d’un mètre et la réduction drastique du nombre de contacts sont indispensables pour réussir la levée progressive du confinement.

Numéro d’information national offrant un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : [email protected] – 01 40 56 84 00

pdf Point de situation Coronavirus - 5 mai 2020 Téléchargement (456.6 ko)