Communiqué de presse | Point de situation du 23 mai

L’épidémie de Covid-19 est active et le virus circule en France. Ce sont nos comportements qui conditionnent la vitesse épidémique, respectons ensemble toutes les mesures barrières et le parcours de la personne symptomatique afin de briser vite et efficacement les chaînes de contamination. C’est en adoptant collectivement les gestes de prévention et de bon sens qui entravent la propagation du virus que nous combattrons avec succès l’épidémie qui touche notre pays. En ce week-end prolongé, où nombreux sont ceux qui sortent et se déplacent, revoient des amis ou leur famille, soyons particulièrement vigilants et solidaires : prenons soin de la santé des plus vulnérables et de tous ceux que nous aimons !

A ce titre et parce qu’elles risquent de développer une forme sévère de la maladie, les personnes ayant plus de 65 ans ou atteintes d’une pathologie chronique (maladie cardiovasculaire, diabète, obésité, pathologie respiratoire chronique, cancer évolutif sous traitement, hémopathie, insuffisance rénale sévère…), présentant une immunodépression ou les femmes enceintes, au cours du troisième trimestre de grossesse, doivent faire preuve d’une grande vigilance, se protéger en permanence et partout et éviter tous les déplacements et contacts non nécessaires.
Les signes les plus classiques de la maladie sont la fièvre associée à une toux. Il est également possible de développer une diarrhée, un mal de tête, la perte de goût ou d’odorat, des courbatures inhabituelles et des engelures au niveau des doigts. Aucune de ces situations ne doit être négligée. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, même bénin, consultez immédiatement un médecin pour vous faire prescrire un test virologique RT-PCR et portez un masque en permanence. Pour identifier rapidement le centre de prélèvement le plus proche de chez vous, rendez-vous sur le site Santé.fr. Une carte y indique tous les lieux de prélèvement proposés sur le territoire, ainsi que les horaires et les coordonnées du laboratoire. Le test doit être pratiqué dans les 24 heures après la prescription et le résultat rendu sous 24 heures.
188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. 5,2 millions de personnes ont été atteintes, 338 762 personnes en sont décédées, mais 2, 07 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec 1,79 million de cas et 168 193 décès.
En France, hier, SOS médecins a réalisé 283 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 4% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 689 passages pour ce même motif, soit 2% de l’activité totale.
17 178 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 (vs 19 432 il y a une semaine le 16/05) et 233 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures (vs 350 il y a une semaine). 1 665 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation (vs 2 132 il y a une semaine). 30 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation (vs 46 il y a une semaine). Le solde reste négatif en réanimation, avec 36 malades de COVID-19 en moins par rapport à hier mais le nombre total de malades en réanimation toutes causes confondues reste élevé à 5 600. 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 72% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 102 hospitalisations, dont 15 en réanimation.
Depuis le début de l’épidémie, 100 225 personnes ont été hospitalisées, dont 17 701 en réanimation. 64 547 personnes sont rentrées à domicile. S’agissant de la mortalité, les données au 22 mai ne sont pas disponibles. La prochaine actualisation aura lieu le lundi 25 mai.

pdf Téléchargez le communiqué Téléchargement (112.1 ko)