Point de situation COVID-19 | Communiqué de presse du dimanche 31 mai 2020

Dès mardi prochain débutera la deuxième phase du déconfinement. De nouvelles libertés seront alors retrouvées, permettant aux Françaises et aux Français de reprendre certaines de leurs habitudes et pratiques quotidiennes.

Dès mardi prochain débutera la deuxième phase du déconfinement. De nouvelles libertés seront alors retrouvées, permettant aux Françaises et aux Français de reprendre certaines de leurs habitudes et pratiques quotidiennes.

Ces bonnes nouvelles ne doivent pas faire oublier que le virus circule toujours sur le territoire national et qu’il reste dangereux. Afin de nous protéger ainsi que nos proches, face à la menace d’une reprise de l’épidémie, continuons d’appliquer tous les gestes barrières et les pratiques de bon sens. Ils constituent la barrière efficace et nécessaire pour empêcher la propagation virale. Ce sont nos comportements individuels et collectifs d’aujourd’hui qui conditionnent directement la vitesse de l’épidémie et son évolution dans les prochaines semaines.
Les personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques doivent être d’autant plus vigilantes qu’elles sont les plus vulnérables face à l’épidémie. Il leur est donc recommandé de rester chez elles dans la mesure du possible, d’éviter de recevoir des personnes malades et des enfants et de porter et faire porter un masque si elles venaient à accueillir un visiteur.

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. Plus de 6 millions de personnes ont été atteintes, 369 789 personnes en sont décédées, mais près de 2,6 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec 1,93 million de cas et 173 155 décès.
En France, hier, SOS médecins a réalisé 253 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 3% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 381 passages pour ce même motif, soit 1% de l’activité totale.
14 322 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 (vs 17 185 il y a une semaine le 24/05) et 72 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures (vs 121 le 24/05). 1 319 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation (vs 1 655 le 24/05). 18 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation (vs 24 le 24/05). Le solde reste négatif en réanimation, avec 6 malades de COVID-19 en moins par rapport à hier. 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 74% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 115 hospitalisations, dont 22 en réanimation.
Depuis le début de l’épidémie, 101 657 personnes ont été hospitalisées, dont 17 951 en réanimation. 68 355 personnes sont rentrées à domicile. 18 475 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers.
Les données des décès en établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisées mardi 02 juin selon Santé Publique France.

Toutes les informations utiles sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/
Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000

pdf Téléchargez le communiqué Téléchargement (457.6 ko)