Fonction publique hospitalière : parution des grilles des personnels soignants, médico-techniques et de la rééducation au 1er octobre 2021

En plus de relancer l’investissement hospitalier avec plus de 27 milliards d’€ engagés par le gouvernement, le Ségur de la santé a permis d’accorder des revalorisations historiques aux personnels de la fonction publique hospitalière (FPH) et aux professionnels médicaux. Dans ce cadre, un accord a été signé avec la majorité des organisations syndicales représentatives des personnels de la FPH pour revaloriser et reconnaître l’engagement des personnels des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux.

Après le versement, dès décembre dernier, du complément de traitement indiciaire de 183 € net par mois à l’ensemble des personnels exerçant à l’hôpital et en EHPAD et son extension progressive à ceux des structures médico-sociales, les travaux de refonte des grilles de rémunération des personnels titulaires soignants, médico-techniques et de rééducation de l’ensemble de la FPH se terminent. Ce sont donc eux, qui œuvrent quotidiennement pour la prise en charge de nos concitoyens dans les hôpitaux publics, les établissements médico-sociaux et les services sociaux rattachés à la FPH, qui seront reclassés dans ces nouvelles grilles en octobre prochain, pour la majorité d’entre eux.

Cette revalorisation est essentielle pour améliorer l’attractivité de ces métiers à l’hôpital. Ainsi, moins d’un après la signature des accords à Matignon le 13 juillet, une vingtaine de statuts va être modifiée par des textes règlementaires en cours de rédaction, en vue d’une application au 1er octobre 2021, en anticipation des engagements. Ce sont donc 27 corps de fonctionnaires* qui seront revalorisés à la suite des négociations du Ségur de la santé, grâce à des grilles de rémunérations plus dynamiques et plus attractives à la hauteur des enjeux collectifs auxquels répondre pour l’avenir de l’hôpital.

Les grilles des aides-soignants et auxiliaires de puériculture seront très prochainement mises en ligne, complétées d’ici fin juin par les grilles des corps de catégorie A et B en voie d’extinction. Dans le même temps, les réflexions sur les fins de carrière des cadres supérieurs de santé se poursuivent.

Par ailleurs, comme prévu dans les accords du Ségur, les réingénieries des formations des techniciens de laboratoire, préparateurs en pharmacie et diététiciens vont être prochainement engagés avec le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Ainsi, le reclassement de ces 3 professions en catégorie A interviendra à compter du 1er janvier 2022, parallèlement aux travaux de réingénierie. Enfin, les discussions concernant les directeurs des soins ont débuté et permettront de revoir leur rémunération d’ici la fin de l’année

* Aides-soignants, auxiliaires de puériculture, infirmiers en soins généraux, manipulateurs radio, ergothérapeutes, orthoptistes, psychomotriciens, pédicures-podologues, IADE, IBODE, puériculteurs, infirmiers en pratique avancée, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, cadres de santé et cadres supérieurs de santé ainsi que l’ensemble des corps soignants, médico-techniques et de rééducation placés en voie d’extinction

pptx Focus sur les mesures salariales pour la catégorie A de la FPH Téléchargement (984 ko)

Contact presse

Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
DGOS-COM@sante.gouv.fr