Investissement en santé : la composition du conseil scientifique est fixée

En appui du comité national de l’investissement en santé (CNIS), qui s’est réuni pour la première fois le 7 avril dernier, le conseil scientifique apportera son expertise aux établissements et aux agences régionales de santé (ARS) pour les accompagner dans la conception et l’examen de projets. Sa composition vient d’être fixée : ses membres, aux profils diversifiés, ont été sélectionnés après un appel à candidatures par le Pr François-René Pruvot, président de l’instance.

Les 21 membres du conseil scientifique de l’investissement en santé

-  François-René Pruvot, PU-PH au CHRU de Lille | président
-  Emmanuelle Gard, directrice générale de la fondation Aulagnier (Asnières-sur-Seine) | vice-présidente
-  Bruno Rossetti, ingénieur chez Msanté Conseils (Lille) | vice-président
-  Emmanuelle Defever, directrice de cabinet de la conférence nationale des présidents de CME de CHU | secrétaire générale

-  Patrick Bartolucci, ingénieur au CHU de Rouen
-  Elisabeth Beau, directrice générale honoraire de CHU
-  Gilles Berrut, gériatre, PU-PH au CHU de Nantes
-  Thierry Brugeat, directeur des soins du CHU de Reims
-  Camille Devroedt, ingénieure au centre hospitalier de Millau
-  Aurélie Dossier, directrice des finances du CHU de Rouen
-  Vincent Dupont, directeur des finances du CHD de Vendée (La Roche-sur-Yon)
-  Philippe Feigel, chef de service du département de l’information médicale, président de la CME du CHD de Vendée (La Roche-sur-Yon)
-  Christelle Galvez, directrice des soins du centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard (Lyon)
-  Hélène Hanaire, endocrinologue, PU-PH au CHU de Toulouse
-  Cécile Kanitzer, directrice des soins de l’institut de cancérologie de l’Ouest (Angers)
-  Claire Lauérière, médecin DIM du CHRU de Lille
-  Isabelle L’Hôpital-Rose, directrice générale de la clinique de la Châtaigneraie (Clermont-Ferrand)
-  Jean-Christophe Lucet, infectiologue, PU-PH à l’AP-HP (Paris)
-  Emmanuel Luigi, directeur général adjoint du CHU de Besançon
-  Philippe Pin, ingénieur aux hospices civils de Lyon
-  David Piney, pharmacien, président de la CME du centre hospitalier de Lunéville
-  Pierre Thomas, psychiatre, PU-PH au CHRU de Lille

Cette liste est encore soumise à l’examen des déclarations publiques d’intérêts des membres.
En complément de ces membres permanents, un vivier de profils et de compétences disponibles en matière d’investissement hospitalier et médico-social sera constitué pour enrichir les travaux et participer à l’accompagnement de projets d’établissements.

Le conseil scientifique a entamé ses travaux dès le 22 avril, en vue de la prochaine réunion du CNIS prévue en juin. Ce dernier est en effet chargé de valider le programme de travail du conseil scientifique et une lettre de saisine sera adressée très prochainement à son président, sollicitant de premiers livrables autour d’éléments de méthodologie, de référentiels, d’indicateurs et d’outils opérationnels pour l’élaboration et l’analyse des projets.

A noter qu’un travail plus spécifique de retour d’expérience architectural et technique de la gestion de crise dans les établissements de santé lui sera également demandé, afin d’en intégrer les grands enseignements dans les futurs projets d’investissement.

Contact presse :
Direction générale de l’offre de soins (DGOS)
DGOS-COM@sante.gouv.fr


pdf CP DGOS - Investissement en santé : la composition du conseil scientifique (...) Téléchargement (563.9 ko)