Journée européenne du radon

De quoi s’agit-il ? Comment le mesurer ? Comment réduire son exposition ?

En France, le radon constitue la deuxième cause de cancer du poumon et près de 10 % des décès par cancer du poumon lui sont attribuables. A l’occasion de la Journée européenne du radon, lancée par l’association ERA (European Radon Association) en 2015, la Direction générale de la Santé se mobilise pour sensibiliser le public sur les actions mises en œuvre par ses différents partenaires et faire connaître les gestes simples pour réduire son exposition.

Une journée pour sensibiliser le public au risque radon

Ce gaz radioactif, incolore et inodore, provient naturellement des sols (principalement des sols granitiques, grès et schistes noirs) et se concentre dans les bâtiments où il peut atteindre des niveaux parfois élevés. Bien que méconnu du grand public, il est l’un des principaux polluants de l’air intérieur.

Plusieurs évènements sont prévus localement à l’initiative de l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), des Agences régionales de santé, de collectivités et d’associations pour accroître la sensibilisation du grand public sur ce risque. La liste de ces évènements est disponible ici.

La DGS a élaboré, à l’occasion de cette journée, une infographie pour informer sur ce risque et sur les gestes à adopter pour réduire l’exposition dans le logement. Elle vient compléter les infographies diffusées à l’occasion de la Journée nationale de la qualité de l’air.

Des initiatives pour accompagner les acteurs locaux dans la mise en œuvre d’actions de sensibilisation

Le risque radon reste peu connu du public mais également des acteurs du bâtiment et de la santé. En réponse à cette situation, le 3ème plan national pour la gestion du risque lié au radon inscrit en première priorité le développement d’une stratégie d’information et de sensibilisation du public et des acteurs concernés.

Dans ce cadre, la DGS finalise un guide « boîte à outils » destiné à ses partenaires, notamment locaux, pour encourager et accompagner le développement d’actions locales coordonnées.

L’objectif est de fournir des recommandations en termes de stratégie, d’organisation ou de partenaires à mobiliser ainsi que des outils techniques et de communication.

Ce guide est le fruit d’une collaboration avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et associe de multiples acteurs impliqués au niveau local sur ce risque (Agences régionales de santé - ARS, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire - IRSN, CEREMA, associations, ASN, …).

pdf Télécharger le communiqué de presse au format PDF Téléchargement (380.3 ko)






Contact presse
Direction générale de la Santé
Tél : 01.40.56.84.00
presse-dgs@sante.gouv.fr