Le Gouvernement mobilise une enveloppe de 10 millions d’euros pour l’aide alimentaire aux étudiants

Au lendemain de leur rencontre avec des bénévoles de l’association Linkee et des étudiants bénéficiaires, Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées et Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche annoncent des mesures d’aide alimentaire pour les étudiants : une enveloppe exceptionnelle de 10 millions d’euros est débloquée, soit l’équivalent d’au moins 300 000 colis alimentaires permettant à un étudiant de se nourrir pendant une semaine.

Face à l’inflation qui pèse fortement sur le budget des étudiants et conduit un nombre croissant d’entre eux à souffrir de précarité alimentaire, Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées et Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, débloquent une enveloppe exceptionnelle de 10 millions d’euros de crédits d’aide alimentaire, soit le financement d’au moins 300 000 colis alimentaires permettant à un étudiant de se nourrir pendant une semaine, en complément des repas à un euro mis en place depuis la crise sanitaire par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Cette enveloppe d’urgence soutiendra les associations qui agissent en faveur des étudiants les plus précaires, pour compléter l’offre alimentaire accessible aux étudiants au plus près de leurs besoins et structurer les réseaux de distribution. Elle permettra de renforcer les liens entre les associations étudiantes, les établissements d’enseignement supérieur, les acteurs locaux de la solidarité et les collectivités territoriales et de couvrir plus particulièrement les sites sur lesquels l’offre de restauration universitaire est actuellement insuffisante.

Jean-Christophe Combe et Sylvie Retailleau réuniront les associations d’aide alimentaire et le CNOUS la semaine prochaine afin de préciser avec eux les modalités de déploiement de cette enveloppe exceptionnelle, qui vient compléter les mesures déjà prises depuis l’été 2022 pour renforcer l’aide alimentaire, d’une part, et le pouvoir d’achat des étudiants, d’autre part :
 

  • Une enveloppe complémentaire de 55 millions d’euros déployée au début de l’automne pour l’ensemble des associations soit une multiplication par deux des crédits initialement prévus pour l’ensemble de l’année ;
  • La création d’un nouveau Fonds pour une aide alimentaire durable, inscrit dans le projet de loi de finances 2023 et doté de 60 millions d’euros, qui permettra de soutenir des achats de produits frais durables et sous labels de qualité pour les 4 millions de bénéficiaires de l’action des associations ;
  • Le maintien de la tarification sociale des repas aux CROUS à un euro pour les étudiants boursiers et précaires, et à 3,30 euros pour tous les autres étudiants ;
  • La hausse de 4 % des bourses sur critères sociaux à la rentrée 2022, le versement d’une aide exceptionnelle de 100 euros à plus d’1,5 million d’étudiants, ainsi que la revalorisation des APL de 3,5 % et le gel des loyers dans les résidences étudiantes.

Cette démarche constitue une étape supplémentaire dans la mobilisation du Gouvernement en vue d’apporter un soutien renforcé aux étudiants en situation de précarité dans le cadre du Pacte des solidarités et des réformes de la solidarité à la source, ainsi que de la réforme des bourses actuellement discutée dans le cadre de la concertation sur la vie étudiante, lancée en octobre.

Pour Jean-Christophe Combe, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées : « Il est indispensable de répondre à la situation de détresse rencontrée par de trop nombreux étudiants, à qui nous devons apporter le soutien nécessaire pour qu’ils puissent se concentrer sur leurs études. Au-delà des 10M€ que je débloque aujourd’hui contre la précarité alimentaire à laquelle trop d’entre eux font face, je compte intégrer pleinement, en articulation avec le travail mené par la ministre Sylvie Retailleau, la situation des étudiants aux grands chantiers de ma feuille de route, à commencer par le Pacte des solidarités que nous conclurons début 2023 avec l’ensemble des acteurs engagés dans la lutte contre la pauvreté. »
Pour Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : « Aucun étudiant en situation de précarité ne doit se trouver sans réponse, c’est ma priorité depuis mon arrivée. En complément des mesures que nous avons mises en place dès la rentrée pour aider les étudiants, grâce à la mobilisation exceptionnelle de l’offre de restauration des CROUS, nous renforçons aujourd’hui le soutien aux associations pour amplifier la distribution de colis alimentaires. Je salue le travail remarquable qu’elles effectuent sur le terrain, au plus près des étudiants, en lien avec les établissements d’enseignement supérieur. Nous poursuivons notre travail pour apporter des réponses structurelles, dans le cadre de la concertation sur la vie étudiante et la réforme des bourses, en lien avec le Pacte des solidarités porté par le ministre Jean-Christophe Combe, pour assurer à tous nos étudiants les conditions de leur réussite. »

Secrétariat presse et communication

Ministère des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées
Cabinet de M. Jean-Christophe Combe
Tél : 01 40 56 45 04
Mél : sec.presse.cabsolidarites@social.gouv.fr
14, avenue Duquesne
75350 PARIS SP 07

Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche
21 rue Descartes
75231 Paris Cedex 05
Tel : 01 55 55 84 24
Mél : secretariat.communication@recherche.gouv.fr