Les 18 hauts commissaires entrent en fonction pour le déploiement de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté

Nommés par le Premier ministre, les dix-huit hauts-commissaires à la pauvreté seront rattachés à chaque préfet de région et auront pour mission d’assurer le pilotage et la mise en œuvre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté dans les territoires. Dès le 2 septembre 2019, ils deviendront les interlocuteurs privilégiés des acteurs engagés sur le terrain dans le cadre de la stratégie pauvreté et veilleront à la mobilisation de tous : collectivités territoriales, personnes concernées, associations, opérateurs publics et organismes de sécurité sociale.

Les hauts commissaires ont pris leur poste ce lundi 2 septembre. Leur mission est d’assurer le pilotage et la mise en œuvre de la stratégie pauvreté dans les territoires en mobilisant l’ensemble des administrations concernées : petite enfance, hébergement, logement, économie, emploi, formation, éducation, jeunesse, santé et médico-social.

Ils seront les interlocuteurs privilégiés des acteurs engagés sur le terrain dans le cadre de la stratégie pauvreté et veilleront à la mobilisation de tous : collectivités territoriales, personnes concernées, associations, opérateurs publics et organismes de sécurité sociale.

Ce sont des profils venus d’horizon divers, à l’expérience de terrain éprouvée, qui ont été retenus : 6 d’entre-eux ont eu un parcours en collectivité territoriale, d’autres ont travaillé pour une caisse de sécurité sociale ou dans le secteur associatif.

Sept femmes ont été nommées pour exercer ces fonctions, notamment dans les plus grandes régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire et Provence-Alpes-Côte d’Azur, La Réunion et la Martinique.