Point de situation COVID-19 | Communiqué de presse du 19 juin 2020

Ce soir, 3 territoires font l’objet d’une vigilance particulièrement renforcée puisque le virus y circule activement.

En Guyane, la situation épidémique nécessite des opérations d’évacuation et de renforts humains et techniques en cours de programmation pour anticiper toute surcharge capacitaire et soulager les équipes sanitaires locales.

A Mayotte, le nombre de cas est élevé, mais la tendance est à la baisse. Les renforts et les évacuations vers la Réunion ont permis d’éviter des tensions majeures.

En Normandie, le taux de reproduction effectif du virus a sensiblement augmenté cette dernière semaine jusqu’à dépasser le seuil d’alerte fixé à 1,5. Ce chiffre, correspondant au nombre de personnes qu’un cas positif va contaminer, est désormais de 1,6. Cette augmentation qui doit être appréciée à l’aune des autres indicateurs de l’épidémie, s’explique par des opérations de dépistage massives au sein de cette région et par la détection de plusieurs nouveaux cas groupés dans l’agglomération rouennaise, en cours de gestion. Les autorités sanitaires sont particulièrement vigilantes à l’évolution de la situation qui traduit une circulation virale réelle, mais maîtrisée.

La Direction générale de la santé tient donc à rappeler à l’ensemble des Françaises et des Français que l’épidémie n’est pas terminée. Le virus est toujours présent sur l’ensemble du territoire national et la prudence doit rester de mise. La situation dans les départements précédemment nommés et l’apparition de nouveaux clusters chaque jour, tend à le démontrer.
Collectivement, restons fidèles aux gestes barrière dans chacune de nos actions. Pour nous-même comme pour nos proches, soyons responsables.

Le virus continue à circuler sur le territoire, comme le montre le nombre de nouveaux « clusters » (251 cas groupés depuis le 9 mai, dont 7 nouveaux et 126 qui ne sont plus actifs). Aucun cluster ne témoigne à ce jour d’une transmission communautaire non contrôlée.

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. Plus de 8,5 millions de personnes ont été atteintes, 454 582 personnes en sont décédées, mais plus de 4,1 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec 2,25 millions de cas et 185 503 décès.

En France, hier, SOS médecins a réalisé 101 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 1,7 % de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 167 passages pour ce même motif, soit 0,6 % de l’activité totale.

9 970 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 116 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 727 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation. 10 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation. Le solde reste négatif en réanimation, avec 25 malades de COVID-19 en moins par rapport à hier. 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hauts-de-France) regroupent 75 % des patients hospitalisés en réanimation.

En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 176 hospitalisations, dont 26 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 103 741 personnes ont été hospitalisées, dont 18 270 en réanimation. 74 117 personnes sont rentrées à domicile. 29 617 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie, dont 19 160 personnes au sein des établissements hospitaliers. Les chiffres de mortalité relatifs aux établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisés par Santé publique France le 23 juin prochain.


pdf Point de situation du 19 juin 2020 Téléchargement (463.3 ko)

Toutes les informations utiles sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/
Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00