Point de situation COVID-19| Communiqué de presse du 20 juillet 2020

La circulation du virus est en augmentation sur le territoire national. Celle-ci se traduit par une hausse du nombre de recours à SOS médecins, des passages aux urgences, du nombre de clusters et des hospitalisations. Cette augmentation, modérée, s’inscrit dans le contexte où une proportion très insuffisante de patients présentant des symptômes réalisent un test virologique et s’isolent.

En Mayenne, la situation épidémiologique évolue avec une incidence et un taux de positivité des tests élevés. Cette situation témoigne du fort potentiel évolutif qui demeure quand le virus continue de circuler et que les conditions de transmission sont favorables. Ce département est classé à un niveau de vulnérabilité élevé et des mesures de gestion sont prises.

En Guyane, le pic épidémique semble dépassé mais la région reste classée à un niveau de vulnérabilité élevé.

La poursuite de la circulation virale a conduit le gouvernement à renforcer les mesures de protection en rendant obligatoire le port du masque grand public en milieu clos à compter de ce jour. Cette mesure ne doit pas être considérée indépendamment des autres gestes barrières qui restent plus que jamais de mise (respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres, se laver les mains régulièrement, éternuer ou tousser dans son coude, se saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades).

Alors que de nombreux Français profitent de leurs congés d’été, les comportements de chacun doivent être adaptés en raison de la circulation virale. Les déplacements, événements et regroupements familiaux ou amicaux, sont des facteurs susceptibles de favoriser la reprise de l’épidémie. Afin d’éviter tout rebond, nous devons adopter collectivement et rigoureusement les mesures de prévention.

Aujourd’hui, 188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. 14,5 millions de personnes ont été atteintes, 606 922 personnes en sont décédées, mais plus de 8,2 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec plus de 2,6 millions de cas et 199 876 décès.

Le virus circule sur le territoire national, comme le montre le nombre de nouveaux « clusters » (539 cas groupés en incluant ceux détectés en EHPAD depuis le 9 mai ; 9 nouveaux depuis la veille, mais 332 clôturés).

SOS médecins a réalisé 428 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 5% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 198 passages pour ce même motif, soit 0,6 % de l’activité totale.

6 589 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19. 467 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation. 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Hauts-de-France et Guyane) regroupent 71% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer, on relève 204 hospitalisations, dont 34 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 106 204 personnes ont été hospitalisées et 79 541 personnes sont rentrées à domicile. 30 177 personnes sont décédées en France, dont 19 636 personnes au sein des établissements hospitaliers. Les chiffres concernant les établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisés par Santé publique France demain mardi.

Santé Publique France nous signale que suite à une anomalie survenue dans la remontée des données SI-VIC, le nombre de nouveaux cas hospitalisés, de nouvelles admissions en réanimation, de nouvelles personnes décédées et de nouvelles personnes retournées à domicile au cours des dernières 24 heures ne sont pas disponibles ce jour.


pdf Communiqué de presse - Point de situation coronavirus - 20 juillet (...) Téléchargement (573.2 ko)

Toutes les informations utiles sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/
Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00