Point de situation COVID-19| Communiqué de presse du 24 juillet 2020

La circulation virale est en nette augmentation en France avec un R à 1,3. Avec un nombre de cas journaliers supérieur à 1 000, nous sommes revenus à des niveaux comparables à ceux de la fin de la période du confinement. Nous avons ainsi effacé une bonne partie des progrès que nous avions accomplis dans les premières semaines du déconfinement.

Il est plus que jamais nécessaire de retrouver une discipline collective : le télétravail, la réduction des expositions inutiles et surtout le test au moindre doute (484 000 tests réalisés par semaine), l’isolement automatique en cas de symptômes ou de contact avec un porteur du virus ou une personne malade sont essentiels pour limiter la reprise épidémique.

Les remontées de terrain indiquent en particulier que les Français ont moins tendance à s’isoler lorsqu’ils sont testés positifs pour le virus : la direction générale de la santé tient à rappeler à quel point cela est essentiel pour limiter les transmissions entre individus et protéger les plus âgés et les plus vulnérables d’entre nous. Les personnes âgées de plus de 65 ans et celles qui souffrent d’affections de longue durée doivent plus que jamais être vigilantes face à cette circulation virale et aux contacts à risque.

Ceux qui respectent tous les gestes barrière, la distanciation physique et qui s’isolent dès qu’ils sont contacts ou symptomatiques, protègent donc les autres, à commencer par leurs proches. C’est grâce à eux que nous ferons reculer l’épidémie.

Aujourd’hui, 188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. Près de 15,6 millions de personnes ont été atteintes, 634 405 personnes en sont décédées, mais près de 8,9 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec plus de 2,7 millions de cas et 201 444 décès.

Le virus circule sur l’ensemble du territoire national, comme le montre le nombre de « clusters » (581 cas groupés en incluant ceux détectés en EHPAD depuis le 9 mai ; 11 nouveaux depuis hier, mais 366 clôturés).
SOS médecins a réalisé 270 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 3.4 % de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 214 passages pour ce même motif, soit 0,6 % de l’activité totale.

5 720 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19. 410 malades atteints d’une forme sévère sont hospitalisés en réanimation. 4 régions (Île-de-France, Grand-Est, Hauts-de-France et Guyane) regroupent 69% des patients hospitalisés en réanimation. En Outre-Mer, on relève 190 hospitalisations, dont 37 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 106 643 personnes ont été hospitalisées et 80 815 personnes sont rentrées à domicile. 30 192 personnes sont décédées en France, dont 19 676 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 516 en établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS).

Santé Publique France nous signale que les chiffres des ESMS seront actualisés le mardi 28 juillet.


pdf Communiqué de presse - point de situation - 24 juillet 2020 Téléchargement (582 ko)

Toutes les informations utiles sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/
Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000
Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr – 01 40 56 84 00