Point de situation COVID-19 | Communiqué de presse du 30 juin 2020

Ce jour, la circulation du virus en Guyane reste préoccupante. Les autorités sanitaires y sont mobilisées pour ralentir la propagation de l’épidémie, identifier les clusters et briser les chaînes de contamination.

Après une première évacuation sanitaire qui a d’ores et déjà permis l’évacuation de deux patients vers la Guadeloupe, d’autres opérations du même type sont en cours de planification.

Sur le reste du territoire national, la situation épidémiologique est stable et les autorités sanitaires restent attentives à l’apparition de potentiels clusters.

Parmi l’ensemble des gestes d’hygiène et de bon sens qui restent plus que jamais de mise, la Direction générale de la santé tient à rappeler l’utilité de l’application StopCovid dans la lutte menée contre l’épidémie et encourage l’ensemble des Françaises et des Français à la télécharger. Facile d’utilisation, elle permet à chaque utilisateur d’être averti lors d’un contact prolongé avec une personne malade. L’épidémie n’est pas terminée, et alors que de nouveaux cas groupés sont découverts chaque jour, l’utilisation de StopCovid permet de faire gagner un temps précieux dans la recherche des cas.

Par ailleurs, dans le cadre de la réponse à la crise sanitaire, un canal de remontée accélérée des données relatives à l’activité médicale des établissements de santé (PMSI) a été mis en place, permettant leur exploitation pendant la crise. Les résultats des travaux engagés sur ces données seront précieux pour améliorer notre connaissance de l’épidémie et notre riposte face à celle-ci. Le Ministère des Solidarités et de la Santé tient donc à remercier chaleureusement tous les artisans de la réussite de ce projet : les établissements de santé – en particulier les départements d’information médicale – ainsi que leurs représentants, l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (CNAM) et la Plateforme des Données de Santé (Health Data Hub).

Le virus continue à circuler sur le territoire, comme le montre le nombre de nouveaux « clusters » (301 cas groupés depuis le 9 mai, dont 8 nouveaux, mais 171 sont clôturés).

188 pays sont touchés par la pandémie de COVID-19. Plus de 10,4 millions de personnes ont été atteintes, 509 706 personnes en sont décédées, mais plus de 5,2 millions de personnes en ont guéri. L’Europe reste fortement impactée avec plus de 2,4 millions de cas et 191 411 décès.

En France, hier, SOS médecins a réalisé 166 interventions pour suspicion de COVID-19, soit 2% de l’activité totale. Les services d’urgence ont noté 188 passages pour ce même motif, soit 0,5 % de l’activité totale.

8 536 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 et 152 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures. 602 malades atteints d’une forme sévère de COVID-19 sont hospitalisés en réanimation. 8 nouveaux cas graves ont été admis en réanimation. Le solde reste négatif en réanimation, avec 17 malades de COVID-19 en moins par rapport à hier. 4 régions (Ile de France, Grand-Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France) regroupent 74% des patients hospitalisés en réanimation.

En Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), on relève 217 hospitalisations, dont 36 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 104 620 personnes ont été hospitalisées, dont 18 374 en réanimation.

76 274 personnes sont rentrées à domicile. 29 843 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie, dont 19 346 personnes au sein des établissements hospitaliers et 10 497 dans les établissements sociaux et médico-sociaux.


pdf Communiqué de presse - Point de situation coronavirus - 30 juin (...) Téléchargement (461.4 ko)

- Toutes les informations utiles sur : https://solidarites-sante.gouv.fr/
- Numéro d’information national offrant notamment un service de soutien psychologique gratuit : 0 800 130 000

- Contact presse : [email protected] – 01 40 56 84 00