Présentation et remise de la charte éthique et accompagnement du grand âge, élaborée dans le cadre de la mission confiée à Fabrice GZIL

Fabrice GZIL, philosophe et éthicien, a remis ce jour à Brigitte BOURGUIGNON, ministre déléguée chargée de l’Autonomie, une charte éthique et accompagnement du grand âge, dans le cadre de la mission qui lui a été confiée. Elle viendra appuyer les professionnels du grand âge qui exercent à domicile ou en établissement, ainsi que les proches aidants, dans leur réponse aux dilemmes éthiques auxquels ils sont confrontés.

Depuis sa nomination au Gouvernement, Brigitte BOURGUIGNON entretient un dialogue régulier avec les professionnels du prendre soin et les représentants des proches aidants, qui lui font régulièrement part d’un besoin de ressources concrètes pour les aider à répondre à leurs dilemmes éthiques. C’est pourquoi la ministre déléguée a confié, en novembre 2020, une mission à Fabrice GZIL, pour soutenir l’engagement et la réflexion des professionnels. La première partie de ses travaux a été présentée en février 2021 au travers de la diffusion d’un document-repère.

Ce jour, Fabrice GZIL a clôturé sa mission en remettant à la ministre déléguée une charte « éthique et accompagnement du grand âge ». La rédaction de ce document s’est appuyée sur les témoignages de 4 350 contributeurs : personnes âgées, aidants familiaux et proches aidants, professionnels du secteur, bénévoles et citoyens intéressés par ces questions éthiques.

La ministre souhaite diffuser la charte au plus grand nombre d’acteurs du grand âge. Elle retient dix points d’attention leur permettant d’enrichir leur pratique quotidienne de l’accompagnement et du soin :
1 - Reconnaître chaque personne dans son humanité et sa citoyenneté, dans son inaliénable dignité et dans son identité singulière
2 - Favoriser l’exercice par la personne de l’ensemble de ses potentialités. Se préoccuper de l’effectivité de ses droits.
3 - Être à l’écoute de ce que la personne sait et de ce qu’elle exprime. L’informer de façon honnête, adaptée et respecter ses décisions.
4 - Garantir un accès équitable à des soins et à des aides appropriés. Faire en sorte que la personne puisse bénéficier, au moment opportun, d’une évaluation de sa situation et de ses besoins.
5 - Protéger le droit pour chaque personne d’avoir une vie sociale, une vie familiale, une vie affective et une vie intime.
6 - Accompagner la personne de manière globale et individualisée, même lorsque des aides ou des soins importants sont nécessaires.
7 - Faire en sorte que chacun puisse bénéficier, jusqu’au terme de son existence, de la meilleure vie et de la meilleure qualité de vie possible.
8 - Respecter dans leur diversité les savoirs, les compétences, les rôles et les droits des familles et des proches.
9 - Prendre soin des professionnels et des bénévoles, les considérer et les soutenir dans leur engagement auprès des personnes.
10 - Prendre des décisions informées, réfléchies et concertées, dans l’intérêt de tous. Encourager la production de savoirs et la remontée des informations. Préserver des espaces

« Je demande que tous les établissements et structures d’aide à domicile puissent s’appuyer sur cette charte éthique. Sa promesse n’est pas d’apporter des solutions toutes prêtes, des recettes instantanées, mais bien de répondre – avec nuances – à cette complexité. Il s’agit de proposer des repères éthiques qui pourront vous aider sans vous juger, parce que je connais la difficulté de votre tâche. », a conclu Brigitte BOURGUIGNON

La charte éthique et accompagnement du grand âge est disponible en ligne.

pdf 2021_charte_ethique_grand-age_web.pdf Téléchargement (427.7 ko)

Contact presse :

Ministère chargé de l’Autonomie
Cabinet de Brigitte BOURGUIGNON
01 40 56 63 74
sec.presse.autonomie@sante.gouv.fr