Primes Investir pour l’hôpital - Trois primes pour les soignants

Primes « Investir pour l’hôpital » : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, tient les engagements pris dans le cadre des mesures « Investir pour l’hôpital » pour renforcer l’attractivité de l’hôpital public et annonce l’entrée en vigueur, en ce mois de janvier, de trois primes pour les soignants.

Annoncé le 20 novembre dernier, le nouveau volet « Investir pour l’hôpital » de la stratégie « Ma Santé 2022 » vise à restaurer l’attractivité des métiers à l’hôpital public, à améliorer le quotidien des équipes hospitalières et à les accompagner dans la transformation du système de santé.

Au début du mois de janvier, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, s’est engagée pour une mise en œuvre accélérée des mesures « Investir pour l’hôpital » afin qu’elles se traduisent rapidement dans le quotidien de travail des soignants.

Conformément à ses engagements, la ministre annonce l’entrée en vigueur dès ce mois de janvier de trois primes pour les soignants de la fonction publique hospitalière :
- La prime Grand Âge d’un montant de 100 euros net par mois pour les 80 000 aides-soignants exerçant auprès des personnes âgées, en cohérence avec les conclusions du rapport de Myriam El Khomri sur l’attractivité et la valorisation des métiers du grand âge ;
- La prime d’attractivité de 800 euros net par an pour près de 50 000 infirmiers, manipulateurs en électroradiologie médicale, aides-soignants et auxiliaires de puériculture à bas salaire exerçant dans les hôpitaux de Paris et de la petite couronne, qui sont soumis à de fortes difficultés de recrutement ;
- La prime de valorisation collective, d’un montant compris entre 200 et 600 euros par projet et par agent, pour tous les personnels de la fonction publique hospitalière engagés dans des projets de transformation et d’amélioration de la qualité des soins.

Ces primes viennent s’ajouter à la prime de risque créée en 2019 à destination des personnels des services d’urgence et à la prime de coopération en vigueur depuis novembre, apportant au total une reconnaissance salariale supplémentaire à quelque 200 000 agents hospitaliers.

La Ministre rappelle que toutes les mesures « Investir pour l’hôpital » seront déployées en 2020 pour qu’elles puissent bénéficier au plus vite à tous les hôpitaux publics et à toutes les équipes soignantes.

Zoom sur la prime Grand Âge
Le décret publié ce jour prévoit que tous les aides-soignants exerçant au sein d’une structure spécialisée dans la prise en charge des personnes âgées (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes – EHPAD, unités de soins de longue durée - USLD, services de soins de suite et de réadaptation gériatrique, services de médecine gériatrique) toucheront la prime Grand Âge de 100 euros net par mois dès ce mois de janvier. Conformément aux recommandations du rapport de Myriam El Khomri sur l’attractivité des métiers du grand âge, cette nouvelle prime permet de reconnaître l’engagement et les compétences des professionnels auprès des personnes âgées tout en améliorant l’attractivité et les conditions d’emploi et de rémunération des métiers du grand âge.

Zoom sur la prime d’attractivité sur les territoires en tension
La prime annuelle d’attractivité de 800 euros nets sera versée au cours du premier trimestre 2020 aux soignants (infirmiers, aides-soignants, auxiliaires de puériculture et manipulateurs radio) exerçant à Paris, en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et dans les Hauts-de-Seine, et dont le revenu est inférieur à la médiane, comme le prévoit le décret publié ce jour.

Zoom sur la prime de valorisation collective
Enfin, un décret qui paraîtra dans les prochains jours précisera les modalités de création et d’attribution de la prime de valorisation collective au sein des établissements de santé, sociaux et médico-sociaux. Destinée à favoriser la cohésion interprofessionnelle autour de projets collectifs d’amélioration de la qualité des soins, elle sera attribuée à l’ensemble des agents participant aux projets validés par les chefs de service et responsables d’équipes. Dans les établissements de santé, chaque agent pourra en bénéficier dès cette année à hauteur de 200 à 600 euros par projet.

Quelques exemples pour le personnel soignant

Quelques exemples pour le personnel soignant
pdf Primes Investir pour l’hôpital - Trois primes pour les soignants Téléchargement (409.5 ko)

Contact presse :
Cabinet d’Agnès Buzyn : [email protected] – 01 40 56 60 60