Antibiorésistance : Tous les acteurs mobilisés

L’antibiorésistance est identifiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme l’une des menaces les plus sérieuses pour la santé publique. Elle est corrélée à l’utilisation des antibiotiques qui génère, au fil du temps, une augmentation des résistances bactériennes menaçant l’efficacité des traitements.

La lutte contre l’antibiorésistance s’articule autour de deux stratégies :

- Prévenir les infections et limiter la transmission des bactéries et des gènes de résistance,
- Utiliser les antibiotiques à bon escient (ceux qu’il faut, quand il faut).

Depuis 2016, en France, une feuille de route interministérielle pour la maîtrise de l’antibiorésistance, dans une perspective « Une seule santé » ("One Health") a été lancée. Elle coordonne les actions en santé humaine, en santé animale et dans l’environnement ; il existait auparavant des actions menées séparément en santé humaine, santé animale et dans l’environnement.

En 2018, il a été vendu en France 728 tonnes d’antibiotiques destinés à la santé humaine et 471 tonnes d’antibiotiques destinés à la santé animale. En santé animale, 95 % des antibiotiques sont administrés à des animaux destinés à la consommation humaine et 5 % à des animaux de compagnie. En santé humaine, 93 % des antibiotiques sont dispensés en médecine de ville et 7 % en établissements de santé ; parmi ceux dispensés en ville, 13 % relèvent d’une prescription hospitalière.

Télécharger le dossier de presse complet :

pdf Dossier de presse - consommation et résistance aux antibiotiques (...) Téléchargement (1 Mo)