EHPAD de demain

En parallèle de la mobilisation dans l’adaptation de l’habitat et l’accompagnement des aînés à domicile, l’État investit massivement pour construire l’EHPAD de demain, plus ouvert sur l’extérieur, intégré au cœur de la vie de la cité, véritable lieu de vie et favorisant le lien entre les générations.

Plan d’investissement du Ségur de la Santé pour bâtir l’EHPAD de demain

Le Ségur de la Santé comporte un plan d’investissement pour la modernisation des établissements, déployé entre 2021 et 2025, piloté par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Il est doté de 2,1 milliards d’euros grâce à France Relance, pour transformer en profondeur le modèle des EHPAD. Des « tiers lieux » en leur sein favoriseront le lien social et leur ouverture sur l’extérieur. Dans le détail, 1,5 milliards d’euros seront consacrés à la rénovation de l’immobilier et 600 millions d’euros seront consacrés à la numérisation des établissements.

En savoir plus sur le plan d’investissement « Dessine-moi l’EHPAD de demain »

Dans le cadre du Ségur de la Santé, Brigitte Bourguignon promeut également les initiatives renforçant le lien intergénérationnel, comme la construction de crèches au sein des établissements. L’expérimentation de solutions d’EHPAD « hors les murs » est également encouragée par le gouvernement. Celles-ci permettent à des personnes âgées en perte d’autonomie de vieillir chez elles, tout en bénéficiant de nombreuses prestations offertes par les établissements.

Lire le dossier de presse

Renforcement de l’éthique d’accompagnement et de la protection des droits des aînés

Afin de mieux outiller les professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées, Brigitte Bourguignon a confié une mission à Fabrice Gzil, philosophe à l’Espace éthique d’Ile-de-France. L’objectif consiste à lancer une réflexion sur la protection des droits des aînés et l’éthique de leur accompagnement, pendant la crise sanitaire et au-delà.

Cette mission a déjà débouché sur la formalisation d’un document-repère destiné aux professionnels travaillant en établissement. Il contient des ressources éthiques pour aider les professionnels à mieux faire face aux questionnements suscités par l’accompagnement d’ainés en perte d’autonomie.

Lire le document-repère

Fabrice Gzil a également remis à Brigitte Bourguignon, le 2 septembre 2021, une charte éthique, ayant vocation à être diffusée au plus grand nombre de professionnels du grand âge. Elle présente dix grands principes qui permettent d’enrichir leur pratique quotidienne de l’accompagnement et du soin.

Lire la charte