Les crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP)

Soutenir l’accueil des jeunes enfants (0-3 ans) et favoriser l’accès à l’emploi des parents éloignés de l’emploi, notamment les mères isolées : tels sont les objectifs des crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP).

La difficulté d’accès aux solutions d’accueil des jeunes enfants, en particulier pour les cheffes de famille monoparentale, constitue un frein majeur de retour à l’emploi  : selon un rapport du Conseil de l’emploi, des revenus et de la cohésion sociale (Cerc), seuls 3 % des enfants issus des familles bénéficiaires d’un minimum social sont gardés en crèche.

En effet, malgré le quota de 10% de places réservées aux bénéficiaires des minimas sociaux instauré en 2013 et conforté par le Plan pauvreté 2015-2017, les demandeurs d’emploi peinent à obtenir une place en crèche, rendant difficile l’accès à un entretien d’embauche, à une formation professionnelle ou à une période d’essai.

C’est pour répondre à ces difficultés que le développement de crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP) a été initié, originellement par l’Institut d’Éducation et des Pratiques Citoyennes (IEPC).

Les crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP) ont ainsi une double mission :

  • réserver une place en crèche de jeunes enfants (0-3 ans) de parents sans emploi
  • les accompagner vers l’emploi ou la formation professionnelle

Le public visé est celui des jeunes parents éloignés de l’emploi, très souvent des cheffes de famille monoparentale, dont l’enfant est âgé entre 0 et 3 ans.

Les ministères chargés des affaires sociales et de l’emploi, ainsi que la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) et Pôle emploi ont décidé de s’unir pour promouvoir la diffusion de cette démarche exemplaire, et ainsi toujours mieux accompagner les parents qui ont besoin de temps pour conduire leurs démarches de recherche d’emploi.

Cette priorité a été réaffirmée le 13 septembre 2018, lorsque le Président de la République, à l’occasion de la présentation de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, a lancé la mobilisation en vue du déploiement de 300 crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP) d’ici 2020, afin de favoriser l’égalité des chances dès les premiers pas et de rompre la reproduction de la pauvreté.