La Conférence des familles

Les 5 et 6 octobre 2021

Les conférences des famille réunit les différents acteurs concernés : usagers, opérateurs, institutions, etc. afin d’échanger collectivement sur les orientations de l’action publique à destination des familles.

La Conférence des familles a donné l’occasion à tous les acteurs de la politique familiale de :

  • croiser les regards sur les actions conduites ces dernières années au bénéfice des familles ;
  • débattre de ce qu’il reste à faire, à la lumière des attentes exprimées par les parents ainsi que des témoignages d’experts et des responsables étrangers.

Vous pouvez retrouver en replay du jour 1 de la conférence dans la vidéo ci-dessous :

https://youtu.be/dYnqS4ksQPQ

Vous pouvez retrouver en replay du jour 2 de la conférence dans la vidéo ci-dessous :

https://youtu.be/bNVXncuvD-A



Retrouvez également le replay de la Cérémonie de signature de la nouvelle Charte de la parentalité

https://youtu.be/sTjhJYGLa7s

pdf Téléchargez la présentation du programme de la conférence des familles (...) Téléchargement (1.1 Mo)

Pour aller plus loin :

« Conciliation vie familiale et vie professionnelle, pour les parents de jeunes enfants » : une étude qualitative approfondie de l’Unaf auprès de 45 parents

Mobilisée de longue date sur les questions de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, l’Unaf a lancé trois études conjointes sur les besoins des parents à l’arrivée d’un enfant, dont cette étude qualitative. Leurs résultats ont été versés aux travaux de la mission Damon Heydemann et publiés à l’occasion de la Conférence des Familles 2021.
L’objectif principal de cette étude est de comprendre l’expérience vécue par les familles de très jeunes enfants en termes de conciliation vie familiale - vie professionnelle, ainsi que leurs perceptions sur des voies d’évolution. 45 entretiens semi-directifs approfondis d’une durée de 1h à 1h30 ont ainsi été menés avec des parents actifs occupés ou en recherche d’emploi au moment de la grossesse (ainsi que leur conjoint), vivant en France et ayant un enfant âgé de 2 ans à 4 ans.

Ces témoignages confirment qu’il n’y a pas de parcours type mais que tous les parents ont besoin de “lever le pied” à la naissance de leur nouveau-né. La plupart sont obligés de jongler avec des moyens souvent informels pour pouvoir s’occuper de leur enfant. Ils plébiscitent le congé parental, s’il était mieux indemnisé.

Lire l’étude

« Enquête thématique sur le parcours de conciliation des parents de jeunes enfants » : une étude quantitative de l’Unaf auprès de 2000 parents

Mobilisée de longue date sur les questions de conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, l’Unaf a lancé trois études conjointes sur les besoins des parents à l’arrivée d’un enfant, dont cette enquête quantitative. Leurs résultats ont été versés aux travaux de la mission Damon Heydemann et publiés à l’occasion de la Conférence des Familles 2021.
Entre avril et mai 2021, 2070 réponses ont été collectées. L’échantillon découle de la méthode d’enquête, auto-administrée en ligne, après circulation du lien au sein du réseau des Udaf (mise en ligne sur sites internet, transmission par les supports de communication des Udaf et Uraf et de plusieurs mouvements familiaux.

Les chiffres confirment qu’il n’y a pas de parcours type. En revanche, tous les parents ont besoin de “lever le pied” à la naissance de leur nouveau-né. La plupart sont obligés de jongler avec des moyens souvent informels pour pouvoir s’occuper de leur enfant. Ils plébiscitent le congé parental, s’il était mieux indemnisé.

Lire l’étude

Synthèse de 13 débats avec les parents organisés par des Udaf dans 12 régions de France et 1 DOM

Entre avril et mai 2021, 13 Udaf situées dans 12 régions et 1 département d’outre-mer ont organisées des débats de 2h avec des groupes de 6 à 10 parents d’enfants de moins de 16 ans scolarisés. Les débats étaient articulés en 3 parties : leur vécu de la conciliation vie professionnelle - vie familiale, les solutions imaginées en termes de congés, les solutions que pourrait apporter l’employeur.

Ces échanges confirment qu’il n’y a pas de parcours type mais que tous les parents ont besoin de “lever le pied” à la naissance de leur nouveau-né. La plupart sont obligés de jongler avec des moyens souvent informels pour pouvoir s’occuper de leur enfant. Ils plébiscitent le congé parental, s’il était mieux indemnisé.

Voir la synthèse