Un moment clef du développement de l’enfant bien identifié par les scientifiques

La période dite des 1000 premiers jours, mise en évidence par les scientifiques et reprise par l’OMS, constitue une période de sensibilité au cours de laquelle l’environnement sous toutes ses formes - nutritionnel, écologique, socio-économique - et les modes de vie façonnent le développement et la santé future de l’adulte.

Pourquoi s’intéresser aux 1000 premiers jours ?

Entre le début de la grossesse où le fœtus commence à interagir avec son environnement et celui où l’enfant prononce ses premières phrases, une partie considérable de son développement est en jeu.
Cette période, c’est celle des 1000 premiers de l’enfant.

Elle se caractérise par un rythme de croissance sans équivalent à l’échelle d’une vie : le bébé grandit de deux centimètres par mois, la taille de son cerveau est multipliée par cinq et les connexions neuronales s’y établissent à la fréquence de 200 000 par minute.

200 000 connexions neuronales par minutes sur les 1 000 premiers jours

Cette période de développement très importante est aussi une période de grande vulnérabilité pour l’enfant, durant laquelle les influences extérieures peuvent avoir un effet durable sur l’adulte qu’il deviendra. L’entrée dans les 1000 premiers jours est donc l’occasion de penser les environnements protecteurs dans lesquels répondre aux besoins fondamentaux de l’enfant : tant alimentaires et physiques qu’affectifs et relationnels.

Créer les conditions favorables aux 1000 premiers jours commence par accompagner les parents, pour qui l’arrivée d’un enfant est un grand chamboulement, parfois source de fatigue et d’émotions négatives.

C’est pourquoi enfants et parents, quelle que soit leur situation, ont besoin d’être accompagnés et soutenus tout au long des 1000 premiers jours, pour vivre ensemble et sereinement ces premiers moments de vie.

Les 1000 premiers jours : une fenêtre d’opportunité pour agir.

L’importance des 1000 premiers jours fait désormais l’objet d’un consensus de tous les experts de la petite enfance, qu’ils exercent en neurosciences, en psychologie, en pédiatrie, ou qu’ils soient spécialistes de l’éducation ou du soutien à la parentalité. Tous s’accordent sur la nécessité de surinvestir cette période. Car si le développement y est intense et vulnérable, les opportunités d’action sont considérables.

L’intervention précoce permet d’agir efficacement contre les inégalités de destin et leur reproduction en les adressant à la racine, pour offrir à chaque enfant l’opportunité de grandir en santé.

Une commission d’experts, présidée par le neuropsychiatrique Boris Cyrulnik, a été réunie à l’automne 2019 par le président de la République avec pour mission de synthétiser et de partager les connaissances scientifiques de référence sur les 1000 premiers jours. Les conclusions du rapport, remis en septembre 2020, ont permis d’identifier les facteurs favorables au développement de l’enfant ainsi que les leviers d’actions possibles pour accompagner enfants et (futurs) parents tout au long de cette période.

"Les études scientifiques montrent que la biologie ne décide pas de notre destin et que c’est le vécu des enfants lors des tous premiers jours et années qui conditionne et définit leur avenir." Anthony Lake, directeur exécutif de l’Unicef, 2016

Tout ne se joue pas pendant les 1000 premiers jours, mais c’est là où tout commence.

https://youtu.be/cB_rNC4iZ24
pdf Tout comprendre sur les 1000 premiers jours Téléchargement (2 Mo)
pdf Téléchargez la présentation - Qu’est-ce que les 1000 premiers jours de l’enfant (...) Téléchargement (763.4 ko)
pdf Téléchargez le support visuel - Qu’est-ce que les 1000 premiers jours de (...) Téléchargement (1.7 Mo)