Vous êtes professionnel des 1000 premiers jours ? Faites-le savoir !

Du projet d’enfant à l’entrée à l’école, les 1000 premiers jours ce sont d’abord des professionnels sur le terrain qui chaque jour accompagnent les (futurs) parents et les jeunes enfants. PMI, indépendants, établissements, réseaux professionnels, de la santé, des modes d’accueil, du soutien à la parentalité ou même de la culture et des sports : ils sont ce monde pluriel des professionnels des 1000 premiers jours. Pour permettre à chacun de faire connaitre son action, de donner des idées ou des envies de collaboration, le ministère chargé de la santé, de la famille et de l’action sociale propose une solution simple pour s’enregistrer en ligne et être référencé sur la carte des 1000premiers jours en action.

Pourquoi ? Montrer les actions de terrain en faveur des 1000 premiers jours

  • Vous travaillez auprès des jeunes enfants et/ou de leurs (futurs) parents ?
  • Vous avez reçu la confiance des services de l’Etat, de la Sécurité sociale ou d’une collectivité territoriale ?
  • Vous contribuez par votre action à l’une des priorités des 1000 premiers jours ?
  • Vous souhaitez le faire savoir ?

Si vous remplissez les conditions :

  • Vous pourrez utiliser le logo des professionnels des 1000 premiers jours.
  • Vous apparaitrez sur la Carte des 1000 premiers jours en action.

Pour qui ? Les professionnels et services des 1000 premiers jours dans leur diversité.

Il est impossible d’être exhaustif mais il est important de souligner que les 1000 premiers jours n’appartiennent pas à un secteur d’activité.

Si l’on pense immédiatement à la Santé et aux Services aux familles (modes d’accueil du jeune enfant et soutien à la parentalité), il est bon d’adopter aussi le réflexe Culture et Sports : tant pour l’éveil du jeune enfant que pour les activités qui sont pour les parents autant d’occasions de souffler et de partager.

Pêle-mêle, voici des exemples de professionnels ou de services les plus susceptibles de se reconnaitre dans la démarche des 1000 premiers jours :

  • Centres de PMI ;
  • Professionnels et établissements de santé (ex. maternités, professionnels proposant l’Entretien Prénatal Précoce, etc.) ;
  • Modes d’accueil du jeune enfant (ex. crèches, MAM, assistants maternels, crèches familiales, crèches parentales, etc.) ;
  • Relais Petite Enfance (ex-RAM) ;
  • Lieux d’accueil enfant-parent (LAEP) ;
  • Maisons des parents, de la parentalité, des familles, etc. ;
  • Professionnels et services d’aide et d’accompagnement à domicile pour les familles (SAAD) ;
  • Etablissements d’information et de conseils tels que les EICCF-EVARS, CIDFF, CPEF, etc. ;
  • Etablissements, associations, collectivités, Udaf ou Caf organisant des groupes de parents ;
  • Etablissements ou associations proposant des ateliers collectifs ou « cafés des parents » notamment dans le cadre d’un REAAP ;
  • Centres sociaux ou espaces de vie sociale proposant des activités 1000 premiers jours ;
  • Espaces Services Jeunesse et Cités Educatives proposant des actions 1000 premiers jours ;
  • Pôles Ressources Handicap et établissements ou services pour les jeunes enfants en situation de handicap (ex. CAMSP, etc.) ;
  • Services d’accompagnement à la parentalité pour les personnes en situation de handicap (SAPPH) ;
  • Relais parentaux promus par la Stratégie Prévention Protection de l’enfance ;
  • Centres Parentaux (art. L22-5-3 du CASF) ;
  • Services de l’aide sociale à l’enfance (ex. accueil mère-enfant, pouponnière, assistant familial, etc.) ;
  • Médiathèques, théâtres, musées et autres établissements culturels proposant des activités d’éveil artistique et culturel ;
  • Clubs ou établissements sportifs proposant des activités physiques adaptées aux femmes enceintes et aux parents de jeunes enfants ;
  • Parcs et jardins avec espaces de jeux adaptés aux 0-2 ans.

C’est le monde pluriel des 1000 premiers jours, des professionnels et services qui travaillent autour des (futurs) parents et des jeunes enfants qu’il s’agit de réunir et de montrer.

Quels critères d’éligibilité ? Avoir la confiance de l’Etat, de la Sécurité sociale ou d’une collectivité.

Parce que le logo des professionnels des 1000 premiers jours doit devenir un repère vers lequel se tourner en confiance, son usage est conditionné.

Pour vous enregistrer et pouvoir utiliser le logo, vous devez avoir la confiance d’une collectivité territoriale ou des services centraux ou déconcentrés de l’Etat ou de la Sécurité sociale.

Dans un premier temps, seuls peuvent s’enregistrer les professionnels indépendants ou établissements qui sont dans au moins l’une des situations suivantes pour leur activité auprès des (futurs) parents et enfants, du projet d’enfant à l’entrée à l’école :

  • Etre un service central ou déconcentré de l’Etat, de la Sécurité sociale ou d’une collectivité territoriale (ex. : centres de PMI, CCAS/CIAS, équipement sportif ou culturel, services de l’aide sociale à l’enfance, etc.).
  • Etre financé par l’Etat, la Sécurité sociale ou une collectivité territoriale, y compris dans le cadre d’une convention pluriannuelle d’objectifs, d’une subvention ou d’un appel à projet (ex. établissement de santé, association de soutien à la parentalité membre d’un REAAP, établissement de santé, réseau professionnel, Relais Petite Enfance, crèche associative, etc.).
  • Être conventionné avec une des caisses de la Sécurité sociale - Allocations Familiales, Assurance Maladie, Mutualité sociale agricole (ex. établissement de santé, CPTS, MSP, centre de santé, sage-femme, infirmier, médecin, pharmacien, kiné, etc.).
  • Etre autorisé ou agréé par les services centraux ou déconcentrés de l’Etat, d’une collectivité territoriale (dont PMI), de la Sécurité sociale ou de l’ARS (ex. un assistant maternel, un espace de vie sociale, un EICCF-EVARS, etc.).

Les priorités 1000 premiers jours ? Identifiées dans le sillage du rapport des 1000 premiers jour.

Lors de l’enregistrement, il est demandé de préciser au moins une priorité 1000 premiers jours à laquelle vous contribuez par votre action. Vous pouvez en signaler plusieurs.

Conçues du point de vue des parents, elles n’appartiennent pas à tel ou tel secteur d’activité, ni à telle ou telle catégorie de professionnels. Elles peuvent réunir au contraire celles et ceux qui, bien que de secteurs différents, travaillent auprès des jeunes enfants et de leurs (futurs) parents.

A titre d’exemple, sur un territoire donné, une assistante maternelle, une maternité, un centre social, une médiathèque, une PMI, un théâtre et une crèche peuvent se retrouver autour de la même priorité de l’éveil aux arts, à la nature et aux goûts, chacun à sa manière.

Les 10 priorités 1000 premiers jours :

Informer sur les 1000 premiers jours et aider à l’usage des outils d’information ;

Accompagner et soutenir les (futurs) parents pendant les 1000 premiers jours, en particulier au moments clefs (ex. projet d’enfant, grossesse, accouchement, allaitement, retour à domicile, reprise du travail, etc.) ;

Proposer un accompagnement adapté aux situations spécifiques (ex. handicap, vulnérabilités, etc.) ;

Permettre aux parents de partager et de souffler afin de prévenir l’épuisement ou l’isolement parental (ex. groupes de parents, accueil occasionnel, aide et accompagnement à domicile, lieux d’écoute enfant-parent, activité physique adaptée, etc.) ;

Agir pour la santé des jeunes enfants et un environnement sain et sûr aux jeunes enfants (ex. alimentation, produits toxiques, écrans, accidents de la vie courante, tabac, etc.) ;

Eveiller aux arts, à la nature et aux goûts ;

Aider à la conciliation vie professionnelle et vie familiale ;

Accueillir les enfants et leurs parents ;

Former et accompagner les professionnels des 1000 premiers jours ;

10° Pères & seconds parents.

Retrouvez ici une présentation détaillée des priorités 1000 premiers jours, avec des exemples d’actions menées parmi les lauréats des appels à projet régionaux 1000 premiers jours et Enfance=Egalité.

  • Vous êtes un centre de PMI ? Par essence, vous concourrez à toutes les priorités ou presque. Vous pouvez cocher spontanément « 2° Accompagner & Soutenir ». Mais vous pouvez aussi choisir de sélectionner en plus une autre priorité afin de partager une action particulière que vous menez. La pluralité, ça vous connait.
  • Vous êtes une maternité, un centre périnatal de proximité ou une maison de naissance ? Vous concourrez par nature à la priorité « 2° Accompagner & Soutenir ». Vous pouvez cependant choisir de sélectionner en plus une autre priorité afin de partager votre manière d’y contribuer (ex. « 3° Proposer un accompagnement adapté aux besoins spécifiques », « 5° Agir pour la santé et un environnement sain et sûr », ou encore « 10° Pères & seconds parents »).
  • Vous êtes une crèche, une MAM, un assistant maternel ? La priorité « 8° Accueillir les enfants et leurs parents » est logiquement la vôtre. Mais vous pouvez également concourir à d’autres priorités, en particulier « 4° Partager et souffler », « 6° Eveiller » ou « 7° Aider à la conciliation vie professionnelle et vie familiale ». Dites-nous comment ! Les modes d’accueil sont de vraies fabriques des 1000 premiers jours.

Penser à monenfant.fr et sante.fr

Avec la Carte des 1000 premiers jours en action il s’agit d’abord de permettre aux professionnels, aux associations, aux administrations et aux élus de découvrir la richesse du travail mené sur le terrain. C’est une boite à idées, un moyen d’encourager l’essaimage des initiatives et de susciter des partenariats entre professionnels d’un même territoire.
La Carte des 1000 premiers jours en action ne se substitue donc pas à celle de monenfant.fr ou à l’annuaire de sante.frPour les parents, ils demeurent les outils de référence.

  • Crèche, assistant maternel, relais petite enfance : pensez à créer et enrichir votre profil sur monenfant.fr. Il vous permet de présenter aux parents votre structure et votre projet, mais aussi de signaler vos disponibilités. Vous pourrez y faire connaitre votre engagement pour les 1000 premiers jours. Rdv sur monenfant.fr/je-suis-un-professionnel.
  • Professionnels de santé auprès des jeunes enfants et de leurs parents : mettez à jour votre fiche sur sante.fr. Connectez-vous avec Pro Santé Connect.

Documents à télécharger :