Présentation de la délégation

Créée par décret le 24 octobre 2018, la délégation à la prévention et à la lutte contre la pauvreté est chargée d’une triple mission : organiser la concertation, coordonner la préparation de la stratégie et suivre sa mise en œuvre.

- organiser la concertation avec les principaux acteurs de la prévention et de la lutte contre la pauvreté avec l’ensemble du gouvernement et des administrations concernées, les collectivités territoriales, le monde associatif et les personnes concernées elles-mêmes
- coordonner les travaux de préparation de la stratégie et la rédaction des textes qui organiseront sa mise en œuvre
- assurer, au cours des années à venir, le suivi de la mise en place de cette stratégie et veiller à l’évaluation de son efficacité

Dans la phase de mise en œuvre, la délégation a notamment en charge d’organiser la conférence nationale et les conférences régionales des acteurs qui réunit l’Etat, les représentants de collectivités territoriales, la branche famille et la branche maladie et Pôle Emploi et porte sur les politiques de solidarité et d’accès à l’emploi. Elle déploie la contractualisation entre l’Etat social et les collectivités, en particulier avec les dix territoires démonstrateurs, dans lesquels la stratégie pauvreté est mise en place de façon accélérée et renforcée.

La délégation coordonne la mise en œuvre des mesures de la stratégie pauvreté : rédaction de textes législatifs et règlementaires, inscription dans les textes financiers annuels, production de supports (cahiers des charges, guides, barèmes indicatifs etc.) en lien avec les administrations concernées.

Elle anime le Conseil scientifique et pilote le fonds d’investissement social qui a vocation à financer des appels à projets sur les thématiques suivantes : développement du jeune enfant, territoires haute qualité éducative, insertion des jeunes et lutte contre le non-recours.

Elle assure le pilotage et le déploiement de la communication ainsi que la création et l’animation d’un espace numérique de travail partagé avec les territoires.

Olivier Noblecourt, délégué interministériel

JPEG - 23 ko

Âgé de 42 ans, Olivier Noblecourt dispose d’une expérience de longue date dans le secteur de la cohésion sociale et des politiques locales.

Diplômé de l’institut d’études politiques de Grenoble, il a démarré sa carrière professionnelle par l’exercice de fonctions exécutives puis électives au sein de la mairie de Grenoble. Devenu adjoint au maire de Grenoble en 2008 en charge de l’action sociale et familiale et vice-président de la communauté d’agglomération Grenoble-Alpes Métropole de 2008 à 2014 chargé de l’hébergement et de l’accès au logement, il a également assuré la présidence du centre communal d’action social (CCAS) de la ville, connu pour être un véritable laboratoire d’innovations sociales.

Parallèlement, Olivier Noblecourt a apporté son expertise au niveau national sur les questions de lutte contre la pauvreté, de petite enfance et d’insertion des jeunes. Il a notamment travaillé pour le Conseil national des missions locales, a participé aux travaux du livre vert de la jeunesse en 2009, à l’’élaboration du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale en 2012 ainsi qu’au rapport Bacqué-Mechmache sur la participation et la politique de la ville. Il est également l’auteur de plusieurs rapports portant successivement sur la petite enfance (Terra Nova, 2013), l’intégration des femmes migrantes (2014) ou l’expérimentation sociale dans les collectivités territoriales.

Retrouvez Olivier Noblecourt sur Twitter

→ Pour en savoir plus : consulter le décret de création de la Délégation