La rénovation du travail social

La présence des travailleurs sociaux sera renforcée auprès de l’ensemble de la population pour mieux accompagner les parcours de vie, limiter les situations de non-recours et intervenir en amont des difficultés ou des ruptures.

Cela suppose de travailler à la fois sur les lieux de l’intervention sociale, qui doivent être plus ouverts et mutualisés avec des services aux familles concernant toute la population, et sur les missions des travailleurs sociaux, qui évoluent fortement du fait de la nouvelle place prise par les usagers, de la transformation numérique dans l’accès aux droits, comme de l’évolution des formes de pauvreté.

Cette nouvelle approche supposera de transformer la formation et certains métiers du travail social pour développer les pratiques « d’aller vers », s’adapter aux besoins réels et intervenir en cas d’événement et de ruptures qui peuvent conduire à l’exclusion.

Cela se traduira par la création de nouveaux diplômes universitaires et de nouveaux métiers (écrivains publics, médiateurs sociaux, développeurs sociaux) ; le déploiement d’un grand plan de formation ; la mise en place dans tous les territoires d’accueils sociaux universels et de référents parcours ; enfin un plan d’investissement dans les quartiers prioritaires qui ne bénéficient pas de centres sociaux ou de lieux de soutien à la parentalité.