Engagement n° 2 :
Garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants

Trop d’enfants grandissent aujourd’hui dans un environnement attentatoire à leur développement.
L’objectif de la stratégie de lutte contre la pauvreté est de mettre un terme aux situations manifestement porteuses de dangers et de diviser par deux d’ici à 2022 le taux de privation matérielle des enfants pauvres.

Cela se traduira d’abord par une mobilisation spécifique pour lutter contre la présence d’enfants à la rue. La mise à l’abri des enfants constituera un objectif majeur de politique publique, déployé dans le cadre du « Logement d’abord » et en particulier du plan de résorption des bidonvilles.

Des mesures concrètes seront mises en œuvre pour améliorer l’accès aux biens et services essentiels des enfants en situation de pauvreté, en particulier dans les champs de l’alimentation, de la santé, de l’accès à la culture, aux loisirs et aux vacances.

JPEG - 116.7 ko

MESURES PHARES

→ Une alimentation équilibrée pour tous : des petits déjeuners dans les territoires fragiles, des tarifs de cantines plus accessibles et des programmes d’accès à l’alimentation infantile
Il s’agit d’encourager dans les écoles les dispositifs de petit-déjeuners pour tous, associant les parents et promouvant l’éducation alimentaire et les circuits courts.

Un mécanisme d’incitation sera par ailleurs mis en place en direction des communes les plus fragiles de moins de 10 000 habitants pour appliquer une tarification sociale de la restauration scolaire avec un plafond du barème le plus bas à 1€ le repas.

Le programme « Manger Malin » qui réduit considérablement le coût de l’alimentation infantile, en particulier le lait maternisé sera généralisé.

→ Des maraudes mixtes État/aide sociale à l’enfance, spécialisées dans la protection de l’enfance
Elles seront mobilisées pour « aller vers » les familles avec enfants dans la rue et prévenir la mendicité.
AUTRES MESURES-CLÉS

- Adapter l’offre aux besoins des familles avec enfants : 125M€ consacrés au développement et à l’adaptation de l’offre d’hébergement et de logement
- Déployer un référentiel sur l’hébergement des familles avec enfants
- Renforcer les missions des PMI sur l’accès à la santé et l’appui de la médecine de ville aux missions de la santé scolaire, dans le cadre du parcours de santé des enfants de 0 à 6 ans
- Prévenir et lutter contre le surendettement : déploiement de 400 « Points conseil budget » sur l’ensemble du territoire et introduction d’un plafonnement des frais bancaires
- Renforcer la prévention des expulsions, dans le cadre du plan Logement d’abord

BUDGET : 271 millions d’€