Renforcer l’offre de centres de santé

Les centres de santé sont des structures sanitaires de proximité dont la mission est première est la dispensation de soins de premier et second recours. Ils peuvent être mono ou pluri-professionnels et doivent réaliser, à titre principal, des prestations remboursables par l’assurance maladie.

De quoi s’agit-il ?

L’article L. 6323-1-1 du Code de Santé Publique définit les centres de santé comme des structures sanitaires, dispensant des soins de premiers et second recours, pratiquant à la fois des activités de prévention, de diagnostic et de soins, au sein de centre ou au domicile du patient. Le cas échéant, ils assurent une prise en charge pluri-professionnelle, associant des professionnels et auxiliaires médicaux. Par dérogation, ils peuvent pratiquer à titre exclusif, uniquement des activités de diagnostic.

Ces centres sont tenus de pratiquer le tiers payant et sont ouverts à toute personne sollicitant une prise en charge médicale ou paramédicale relevant de la compétence des professionnels y exerçant.

Au-delà de ces missions obligatoires, les centres sociaux ont la possibilité de pratiquer, de manière complémentaire, plusieurs activités. Certaines, auparavant obligatoires, sont devenues facultatives telles que l’action sociale ou la formation des étudiants. D’autres sont demeurées facultatives telles que l’IVG par voie médicamenteuse, la permanence de soins ou encore les actions d’éducation thérapeutique.

Enfin, les centres de santé sont appelés à contribuer à l’organisation des prises en charge au niveau territorial.

Pourquoi cette mesure ?

Ces centres de santé ont vocation à réduire les inégalités de santé en permettant à toute personne de bénéficier de soins primaires, et pris en charge par l’assurance maladie.

Où en est-on ?

Il existe plus désormais plus de 2 200 centres de santé (dont 455 pluri-professionnels).