Améliorer l’accompagnement grâce aux référents de parcours

La Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté vise, entre autres, à renforcer la qualité et l’efficacité de l’accompagnement, l’enjeu étant l’émancipation des personnes et leur inclusion dans la société. Pour répondre à cet objectif la démarche innovante du référent de parcours a été déployée.

De quoi parle-t-on ?

Le dispositif du référent de parcours vise à proposer un accompagnement renforcé aux personnes en grande difficulté sociale. Pour ce faire, elle vise à améliorer la coopération entre les professionnels en charge du suivi d’une même personne.

L’enjeu est d’assurer la continuité du parcours de la personne accompagnée, en résolvant les freins directs ou périphériques qu’elle rencontre grâce à des actions cohérentes correspondant à ses besoins.

Pourquoi cette mesure ?

La démarche est le fruit d’une réflexion portant sur le sens et les fondamentaux du travail social tels que l’écoute, la participation active de la personne concernée et la prise en compte de l’ensemble de ses besoins. Elle privilégie une approche globale, associant les usagers à l’analyse et l’évaluation de leur situation, à la définition de leur projet et au suivi de leur parcours.

Comment procède-t-on ?

Cette démarche étant nouvelle dans la plupart des départements, un document de référence a été élaboré par un groupe de travail interinstitutionnel, notamment composé des 4 départements expérimentateurs, mais aussi de la DGCS, l’ANDASS, la CNAF, le CNFPT et les associations partenaires.

Ce document précise les cinq principes de la démarche :
 

  • La participation active de la personne accompagnée ;
  • La coordination des professionnels ;
  • La collégialité des décisions prises ;
  • Le référent de parcours assure le rôle d’interlocuteur privilégié de la personne ;
  • La démarche du référent de parcours ne modifie pas l’accompagnement réalisé par chaque professionnel.

Où en est-on ?

La démarche est actuellement mise en œuvre dans plus de 50 départements et près de 3 100 travailleurs sociaux ont été formés et sensibilisés à cette démarche. En 2020, plus de 115 000 personnes sont accompagnées par un référent de parcours.