2020, les mesures nouvelles

La crise frappe en premier lieu les personnes les plus précaires : perte de revenus entraînant des difficultés à faire face aux dépenses du quotidien, moindre perspective de retrouver un emploi et une activité pour assumer ces dépenses de tous les jours…

Autant de difficultés du quotidien qui risquent d’entraîner ou de maintenir une partie de nos concitoyens dans la spirale de la précarité.

Le gouvernement a fourni un effort sans précédent pour maintenir l’activité économique et les emplois qui lui sont liés : plan de relance irriguant l’ensemble de l’économie, activité partielle et divers dispositifs d’aides financières (prêts garantis par l’État, fonds de solidarité…) permettant aux entreprises en difficulté d’éviter de réduire les effectifs, plan Jeunes.

Des mesures doivent être prises désormais afin de prévenir et lutter contre cette bascule dans la pauvreté et la grande pauvreté. C’est pourquoi le gouvernement déploie aujourd’hui un nouvel arsenal d’actions autour de trois grandes priorités :
- Soutenir le pouvoir d’achat des personnes précaires et modestes et en leur apportant un accompagnement au quotidien.
- Favoriser la sortie de la pauvreté en développant les solutions d’insertion et d’activité pour les personnes sans emploi.
- Assurer des conditions de logement et d’hébergement adaptées et prévenir les impayés de loyers.

Au total, plus de 1,8 Md d’euros seront mobilisés pour financer les nouvelles mesures de lutte contre la pauvreté, qui viennent s’ajouter au budget de la stratégie pauvreté (plus de 8 Mds d’euros), aux mesures de lutte contre la pauvreté prises pendant la crise (plus de 1,5 Md d’euros) et aux mesures de lutte contre la pauvreté du plan de relance (plus de 6 Mds d’euros).

Soutenir les revenus des plus précaires et modestes
Favoriser la sortie de la pauvreté en développant les solutions d’insertion et d’activité pour les personnes sans emploi
Renforcer l’accès et le maintien dans le logement, ainsi que l’accès à l’hébergement d’urgence