Obligation de formation | Des solutions pour accompagner et former les jeunes en risque d’exclusion

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, se sont rendus à Châteauroux (Indre), jeudi 14 janvier 2021, afin de rencontrer tous les acteurs engagés auprès des jeunes pour les accompagner vers la formation et l’emploi.

L’État est pleinement mobilisé pour la formation et l’insertion professionnelle de tous les jeunes. L’obligation de formation constitue ainsi un levier essentiel pour lutter contre le décrochage scolaire et faciliter l’accès des jeunes mineurs à l’emploi et à la formation.

Depuis la rentrée 2020, afin qu’aucun jeune ne soit laissé dans une situation où il ne serait ni en études, ni en formation, ni en emploi, l’obligation de se former est prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans. L’obligation de formationqui a été créée par la loi du 26 juillet 2019 « Pour une école de la confiance » est une des mesures clé de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté du Gouvernement et qui permet de repérer et d’amener vers un parcours d’accompagnement et de formation les jeunes en risque d’exclusion. Elle prend le relais de l’obligation d’instruction de 3 à 16 ans.

Pour être accompagné et orienté

Afin de répondre aux interrogations des jeunes et de leur famille, de les informer et de les orienter, un seul numéro :

Au téléphone, les acteurs de l’orientation et de l’accompagnement, répondent en fonction de la région où habite le jeune, de manière à ce qu’il ait d’emblée en ligne un professionnel de sa région.

Des solutions variées, concrètes et réalistes
Entretien, diagnostic de sa situation, bilan de compétences, etc. tous les outils seront mis au service de son choix. Le mot d’ordre pour les conseillers d’orientation est qu’il n’y a pas que l’école pour préparer son avenir, d’autres dispositifs qualifiants existent : formation professionnelle, service civique, volontariat, micro-lycées, écoles de la seconde chance, dispositifs d’insertion professionnelle, etc.

Ces solutions s’appuient sur les secteurs porteurs. L’orientation proposée aux jeunes prend en compte les filières qui offrent des perspectives solides : écologique, numérique, sanitaire et social, par exemple.

Tous les professionnels mobilisés, ensemble
État, Régions et Départements, tous les acteurs concernés travaillent ensemble pour mettre en commun leurs solutions et assurer un suivi de qualité pour chaque jeune.

Des sites d’information
nouvelles-chances.gouv.fr, une plateforme pour les parents et les équipes pédagogiques
Pour en savoir plus sur les dispositifs de prévention, de retour en formation et de parcours d’insertion sociale et professionnelle, rendez-vous sur la plateforme de l’Onisep.

1jeune1solution.gouv.fr, une plateforme pour les jeunes et les entreprises
La plateforme 1jeune1solution.gouv.fr a été mise en place dès novembre 2020 pour aider les jeunes à s’orienter et permettre aux entreprises de trouver le profil de jeune correspondant à leurs attentes.

Des dispositifs d’accompagnement ou d’insertion sociale et professionnelle permettant de justifier de l’obligation de formation sont proposés dans la cadre du Plan 1 jeune 1 solution de France Relance, mis en place pour apporter à chacun un emploi, une formation ou un accompagnement qui corresponde à ses besoins. Les décrocheurs scolaires font partie intégrante de ce dispositif.
À titre d’exemple, la Promo 16.18, un programme de mobilisation innovant dédié à l’accompagnement des décrocheurs scolaires qui est confié à l’Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) et qui doit permettre à 35 000 jeunes en situation de décrochage scolaire, âgés de 16 à 18 ans, de bénéficier d’un accompagnement au cours de l’année 2021.

pdf Téléchargez le dépliant Obligation de formation Téléchargement (1.4 Mo)